Beauté

Le vin est-il vraiment mauvais pour la peau ?

by Caroline Vazquez
10.05.2017
Eh bien.. oui. Selon une étude du très sérieux « Journal of The American Academy of Dermatologyle » publiée début mai, l'alcool de raisin favoriserait non-seulement le vieillissement prématuré de l'épiderme, mais entrainerait aussi d'autres petites réjouissances comme l'acné et la rosacée. On fait le point.

Rougeurs, rosacées chroniques, comédons et autres problèmes cutanés disgracieux peuvent apparaître sur votre visage à raison de 5 verres de vin ou plus par semaine. C'est le constat plutôt accablant d'une étude menée par l'Académie américaine de la dermatologie auprès de 83 000 femmes entre 1991 et 2005 pour analyser les conséquences de la consommation d'alcool sur notre épiderme. Le vin occasionnerait des inflammations de la peau avec un risque plus accru de rosacée (49%).

Malheureusement, nous ne sommes pas tous égaux face aux répercussions du vin sur notre précieux épiderme comme l'atteste le professeur en dermatologie Louis Dubertret : « Les conséquences de la consommation excessive d'alcool (comme le vin) peuvent varier d'une personne à une autre en fonction des capacités de métabolisation de l'alcool. Une surconsommation d'alcool chez les personnes avec une peau très réactive peut entraîner l'apparition d'érythrose cutanée, de couperose et accentuer une rosacée déjà existante ».

 

De l'importance de la modération 

Comme souvent, le maître mot est la modération, comme le préconise la diététicienne Paule Neyrat: «  il faut se conformer aux recommandations en vigueur à savoir 3 verres de vin par jour pour un homme et 2 verres pour une femme ». Pour rappel, le vin est riche en antioxydants et possède un effet protecteur sur l'organisme et en particulier sur notre cœur. « L'abus d'alcool accélère le vieillissement de toutes les cellules et inévitablement celles de la peau » rappelle-t-elle.

Il faut avant tout veiller à faire attention au taux d'alcoolémie, qui trop élevé peut s’avérer dangereux pour notre santé. Le vin possède un degrés alcoolique plutôt faible (en comparaison avec d'autres alcools dits forts) entre 10 et 12% en moyenne et apporte 9 calories par gramme. La nutritionniste-diététicienne Jenna Bitan conseille de privilégier le vin rouge au vin blanc et au rosé : « Une consommation beaucoup trop importante d'alcool à des conséquences sur la prise de poids en particulier pour le vin blanc et le rosé. Ces derniers ont tendance à faire gonfler le visage et faire paraître les paupières un peu plus affaissées ».

Un dernier conseil à suivre pour préserver notre capital beauté : « Il est préférable de consommer de l'alcool au cours d'un repas équilibré qui fait la part belle aux protéines et aux légumes pour limiter les dégâts d'une alimentation trop grasse et l'ajout d'alcool qui peuvent affecter l'état de notre peau ». Pour notre santé comme pour notre peau donc, la modération reste de mise. 

Partager l’article

Articles associés

Recommandé pour vous