Be Well

Pourquoi le régime parfait n'existe pas

Chaque individu fonctionne différemment.
Reading time 5 minutes

Méditerranée, Keto, Paleo, low carb... Il y a plein de régimes différents, mais quel est le meilleur ? Cela dépend finalement de qui le fait, car il n'y a pas de règles officiles pour une alimentation saine, selon une nouvelle étude du King's College de Londres .

Les gens réagissent à la nourriture de différentes manières, si bien que l'on a tous besoin d'un planning de repas personnalisé. Les recherches du collège visent à examiner les effets de la génétique, du microbiome et des facteurs liés au mode de vie sur le métabolisme. En d'autres termes, ce qui constitue une alimentation saine pour une personne peut en fait être nocif pour une autre.

 

 

Mais quel est le meilleur régime pour moi?

L'étude a révélé que le régime alimentaire parfait n'existe pas. Pendant deux semaines, les scientifiques ont nourri 1102 personnes en bonne santé avec des repas identiques et mesuré leurs réponses métaboliques. Les chercheurs ont examiné les différences de glycémie (sucre), d'insuline et de triglycérides (lipides). En effet, des niveaux élevés de sucre dans le sang et de graisses peuvent entraîner une inflammation - qui est liée à un risque accru de prise de poids, de diabète et de maladies cardiaques.

Il y avait de grandes variations dans la réponse des gens à des repas identiques, certains résultats étant décuplés. Certaines personnes ont connu une augmentation rapide et prolongée de la glycémie et des taux d'insuline, ce qui est associé à un risque de prise de poids et de diabète. Alors que d'autres avaient de la graisse qui est restée dans leur sang pendant des heures, et cela est associé à un risque accru de maladie cardiaque.

Fait intéressant, cette étude a inclus des jumeaux identiques qui ont également répondu de manière très différente aux mêmes aliments. Cela suggère que les gènes ne jouent pas un rôle aussi important qu'on le pensait à l'origine. C'est positif - si vos gènes jouaient un rôle plus important, vous auriez moins de contrôle sur votre réponse à la nourriture et, finalement, votre risque de maladie.

 

 

Sommeil, exercice et santé intestinale

Les chercheurs ont également analysé les niveaux de sommeil, d'exercice et de faim des volontaires au cours des deux semaines.

Ce sont ces facteurs qui ont joué le plus grand rôle dans la détermination de la fiabilité d'un régime alimentaire pour un individu. Les heures de repas étaient également un facteur important. Par exemple, certaines personnes avaient un meilleur métabolisme pour le petit déjeuner, pour d'autres, l'heure de la journée n'avait pas d'importance.

 En adoptant une approche plus personnalisée de notre alimentation, nous serons en meilleure position pour rester en bonne santé plus longtemps.

 

 

Ce qui est vraiment excitant dans cette recherche, c'est que nous contrôlons des facteurs comme le sommeil, la diversité intestinale, l'exercice et les heures de repas. Si nous avons accès à ce genre d'informations sur nous-mêmes, nous pouvons apporter des changements positifs pour réduire notre risque de prise de poids, de diabète et de maladie cardiaque.

Ainsi, les résultats de cette étude pourraient-ils voir un grand changement dans la façon dont nous abordons un régime à l'avenir? 

 

\

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous