Pierre Yovanovitch : “Quelque chose de saisissant et unique dans l’espace” - L'Officiel
L'Officiel Art

Pierre Yovanovitch : “Quelque chose de saisissant et unique dans l’espace”

Architecte d’intérieur, Pierre Yovanovitch est également collectionneur d’art contemporain. Ses différents projets sont ainsi l’occasion d’intégrer dans des intérieurs privés des œuvres existantes ou des travaux de commande, comme cela a été le cas avec Tadashi Kawamata, il y a quelques mois. Pour l’heure, il présente de nouvelles pièces de mobilier à Art Basel (galerie R&Company) et préside le Jury du 3e Festival international d’architecture d’intérieur de Toulon dans le cadre de Design Parade, où il a également conçu une exposition présentée dans l’ancien Evêché de la ville. Rencontre.
Reading time 6 minutes

L’OFFICIEL ART : Dans le cadre de l’aménagement d’une maison parisienne, vous avez sollicité Tadashi Kawamata, quelle était l’intention initiale et comment se sont déroulés vos échanges avec l’artiste ?

PIERRE YOVANOVITCH : Cette collaboration résulte d’une réflexion entre les propriétaires du lieu et moi-même. Les clients avaient évoqué l’envie d’orner leur chambre de boiseries. J’ai préféré aborder cette idée de manière plus radicale. Sensible au travail de Tadashi Kawamata et moi-même collectionneur, j’ai fait appel à l’artiste pour explorer cette idée du nid. S’installe ainsi un échange avec les clients, Tadashi Kawamata et Kamel Mennour afin de réaliser ce projet. Nous souhaitions créer quelque chose de saisissant et unique dans l’espace qui ne serait pas en concurrence avec la vue environnante de Paris. J’aime la façon dont l’esthétique brute des cabanes en bois de Tadashi Kawamata fait contrepoint au raffinement de la maison. Ce contraste véhicule beaucoup d’émotions.

 

Quelles ont été les principales difficultés de ce projet au regard de l’intervention de l’artiste ?

Ce projet artistique a été intégré à la réflexion dès la genèse du projet, il n’y a donc pas eu de réelles difficultés. Le dialogue avec Tadashi Kawamata a été très naturel, et je souhaitais qu’il se sente le plus libre possible pour son intervention. Nous avons donc “scénographié” l’espace de manière à sublimer l’œuvre : l’éclairage a été pensé pour la révéler tandis que les rideaux viennent s’intégrer à son ossature, afin de s’effacer devant la force de cette installation. J’ai également dessiné une cheminée de forme libre. Celle-ci vient traverser la structure en bois et entre en résonance avec elle. J’ai souhaité créer un véritable dialogue entre l’architecture et le travail de Kawamata.

Votre travail intègre bien souvent des œuvres contemporaines, de commande ou existantes, quels artistes retiennent particulièrement votre attention et pourquoi ?

L’art est indispensable dans nos projets, et ceux pour qui nous travaillons sont des collectionneurs. Les œuvres contribuent à affirmer l’esprit du lieu, jusqu’à parfois en dicter l’architecture, comme dans des niches que nous avons créées pour accueillir des bronzes de Baselitz chez un collectionneur new-yorkais, ou encore avec l’installation de Tadashi Kawamata. Collectionneur d’art contemporain, je ne conçois pas un projet d’architecture d’intérieur sans art. Cela étant, le rapport à l’art est quelque chose de très personnel et propre à chacun. Je collectionne avec mon cœur et je vais le plus souvent vers des artistes jeunes et en devenir : Alicja Kwade, Claire Tabouret, Valentin Caron, Adrian Ghenie, Klara Kristalova… Pour mes clients mon intuition demeure la même. En revanche, j’explore aussi les registres d’artistes plus établis.

Vous opérez sur presque tous les continents, quels sont vos principaux projets actuels et à venir ?

Aujourd’hui j’ai la chance de m’exprimer dans des natures de projets très différentes. Je viens de mettre la touche finale à un chai et une maison d’hôte dans la région du Douro, au cœur du Portugal. Je travaille notamment sur des projets hôteliers à Méribel, à Zermatt en Suisse et à Comporta au Portugal, ainsi que plusieurs résidences privées à Paris, à Londres, dans les Hamptons, etc. Je présente également de nouvelles pièces de mobilier à Art Basel en juin sur le stand de la galerie R&Company dont j’ai conçu la scénographie. Invité par la Villa Noailles, je préside cette année le jury du 3e Festival international d’architecture d’intérieur à Toulon dans le cadre de Design Parade. A cette occasion j’ai imaginé une exposition (scénographie, curation...) présentée au sein de l’ancien évêché de Toulon du 28 juin au 30 septembre.
 

 

Art Basel, 
du 14 au 17 juin
stand de la Galerie R&Company
www.artbasel.com

 

“L’érotomanie de Melle Oops”, créateurs invités : Maarten Baas, Armelle Benoit, Jonathan Borofski, Valentin Carron, Eric Croes, Anthony Duchêne, Laurent Grasso, Camille Henrot, Pierre Jeanneret, Hans Per Jeppesen, Klara Kristalova, Les Ateliers Lesage, Claude Levêque, Philippe Malouin, Sylvie Saint-André Perrin, Charlotte Perriand, Michelangelo Pistoletto, Gino Sarfatti, Claire Tabouret, Ilmari Tapiovaara, Gerard Traquandi, Paavo Tynell, Hannah Woodhouse.

Design Parade Toulon, du 29 juin au 30 septembre, ancien Evêché, 69, cours Lafayette 83000 Toulon.

 

 

 

/
Pierre Yovanovitch x Kawamata

Articles associés

Recommandé pour vous