Art

Nike s'engage pour l'art contemporain

by Yamina Benaï
19.05.2017
Dans le cadre d’un nouveau programme de mécénat souhaité par Nike, Sans titre (2016) a mis au point une résidence d’artistes dans les locaux parisiens de la griffe, autour de Robert Brambora et de six artistes européens qu’il a rassemblés. Le fruit de cette collaboration est exposé le temps du weekend (19-21 mai) dans une architecture industrielle de verre et d’acier. Parmi les créateurs retenus, Alexandre Silberstein (né en 1989). Rencontre

L’OFFICIEL ART : Comment avez-vous pris part à “Switchers The Air Biennale” ?

ALEXANDRE SILBERSTEIN : J’ai été contacté par Marie Madec, commissaire et fondatrice de Sans Titre (2016). Elle m’avait préalablement sollicité à l’automne dernier pour participer à “Sans Titre Vol. 2 : Curiosité”, suivant son principe d’exposition organisée dans un appartement privé. Elle a ensuite présenté mon travail à Robert Brambora...

 

Quelles orientations vous ont été communiquées et comment avez-vous construit votre réfléxion ?

Le principe était d’instaurer un dialogue avec Robert Brambora et d’apporter une réponse plastique à la notion d’air. En effet, la chaussure Air Max a été créée il y a 30 ans par le designer Tinker Hatfield, dont l’idée puisait dans le fait de rendre visible, l’invisible. Il semblerait d’ailleurs que le Centre Georges-Pompidou ait constitué une source d’inspiration pour Hatfield, qui s’est déclaré fasciné par le concept de transparence que Renzo Piano et Richard Rogers sont parvenus à insuffler à l’édifice.

Cette recherche tendant à rendre visible l’invisible fait partie de mes axes de travail. J’expose ainsi des éléments distincts qui, réunis, composent une narration, une véritable histoire qui tout au long de l’exposition peut adopter une forme verbale, en lien avec la notion de transmission.

 

Quels échanges avez-vous eus avec Nike, soutien actif de la manifestation ?

Dans le cadre de la résidence, établie dans les locaux de Nike, les échanges, parfois à un rythme quotidien, ont été particulèrement intéressants et constructifs. Ils m’ont permis, notamment, de mieux comprendre l’esprit de cette maison.

 

À VOIR 

“Nike et Sans titre (2016) présentent Switchers - the Air Biennale”, un projet artistique placé sous le commissariat de Sans titre (2016) et Robert Brambora, soutenu par Nike. Avec les Avec les travaux de : Robert Brambora, Antoine Donzeaud, Marcel Hiller, Agata Ingarden, Maarten van Roy, Rahel Poetsch, Alexandre Silbertsein.

Du 19 au 21 mai, de 11h à 20h, 18, rue Larrey, Paris 5.

 

www.asilberstein.com

IMG_0146.JPG
IMG_0166.JPG
IMG_0249.JPG
IMG_0294.JPG
IMG_0326.JPG
IMG_9767.JPG
IMG_9770.JPG

Partager l’article

Articles associés

Recommandé pour vous