We Love France

Snobismes de saison : restez en France

Du Perche à la Corse en passant par le Côte d’Azur et la Camargue, suivez le guide de nos coins de France favoris.
Reading time 5 minutes

Prendre le maquis au Domaine de Murtoli en Corse

Une vallée inviolée depuis la nuit des temps, 2 500 hectares de maquis et des kilomètres de côte sauvage. Tel est le royaume de Paul Canarelli qui l’a hérité de son grand-père maquignon et qu’il a reconverti en robinsonnade de luxe. On y dort dans des bergeries en pierres sèches avec piscine incrustée dans la pierre. Pour les repas, direction l’un des quatre restaurants du domaine, dont la Table de la Ferme tenue par le plus branché des grands chefs, Mathieu Pacaud. Côté loisirs, balades à cheval, parties de golf, journées de farniente au spa ou chasses privées comme au glorieux temps des rois de France pour tirer le canard ou le sanglier. Nicolas Sarkozy ou Andrea Casiraghi ont déjà succombé aux charmes de ce paradis ourlé par les vagues de la Méditerranée.

Explorer le centre d’art Luma à Arles

Ici, on ne parle que d’elle. Cette tour de 56 mètres de haut en blocs d’acier inoxydable dessinée par Frank Gehry qui surplombe Arles, la Petite Rome des Gaules. À l’origine de ce projet titanesque, la milliardaire suisse Maja Ho mann qui souhaitait créer sur ces dix hectares de friche industrielle un nouvel éco- système artistique avec halls d’exposition, centre de recherches, bibliothèque, auditorium, studios d’artistes et restaurant sommital. Depuis son ouverture en 2018, tout le monde s’y presse. Et pour cause, la programmation est des plus pointues : Gilbert & George, Annie Leibovitz, Lily Gavin, Jean Prouvé et Benjamin Millepied qui, après son départ de l’Opéra de Paris, s’y est installé comme artiste résident. Le clou de la saison: les Rencontres photographiques d’Arles lorsque l’intelligentsia française et européenne investit l’antique cité durant deux mois.

Succomber à la table de La Cabane Méditerranée

C’est le secret le mieux gardé de la Côte. À vingt minutes de Saint-Tropez, sur la plage enchanteresse d’Héraclée, Erwan Lefèbvre, dont le frère tient les manettes du Vin de Bellechasse à Paris, a ouvert un restaurant les pieds dans l’eau où la bohème chic du coin vient déguster des daurades sauvages, s’imbiber de rosé Minuty et buller sur les matelas devant les pins et les chênes verts du cap Lardier. Au sortir de la sieste, on s’aventure sur un stand-up paddle ou on déplie son corps pour une séance de yoga avec vue sur le soleil couchant. Puis c’est l’heure des tapas et des caïpirinhas sur des musiques entêtantes. Un retour à l’ambiance du Saint-Tropez des années 1960, quand Jean Castel lançait L’Épi Plage et Françoise Sagan dansait le cha-cha-cha à L’Esquinade.

Se réfugier dans les cabanes de Benoît Bartherotte au Cap-Ferret

C’est un jardin d’Eden caché à la pointe du Cap Ferret. Son propriétaire, Benoît Bartherotte, qui se bat depuis des années pour préserver la presqu’île de la montée des eaux, y loue à quelques privilégiés des cabanes haut de gamme inspirées des celles des ostréiculteurs de la région. Sept maisons en bois brut perdues dans la végétation où ont déjà posé leurs valises Leonardo DiCaprio, Charlotte Casiraghi, Isabelle Adjani, M, Pierre Palmade ou encore Gad Elmaleh. Loin de la foule des estivants, ces happy few partagent leurs journées entre sessions de surf dans les vagues sauvages de l’océan et balades en pinasse côté bassin d’Arcachon. Comptez tout de même entre 15 000 et 20 000 € la semaine au mois d’août.

Se retirer au sein D’une île dans le Perche

Boris Grébaut, le wonderboy de la bistronomie française, dont le restaurant parisien Septime squatte la liste des World’s 50 Best Restaurants, a décidé de se mettre au vert et d’ouvrir une nouvelle adresse en plein cœur du Perche. Huit chambres d’hôte et une table d’à peine vingt couverts nichées dans un hameau de trois bâtisses xviie siècle au charme délicieusement désuet: poutres apparentes et tommettes, baignoires à sabot et bois écaillé des portes. La cuisine, elle, est 100 % locale. Les herbes viennent du potager ou de la cueillette sauvage; les viandes et les fromages de fermes alentour; les fruits et légumes de marchés de village ou de producteurs-artisans. Ensuite, tout est affaire d’inspiration selon la saison: aubergine rôtie servie avec une faisselle au colza ou volaille fumée au foin, le tout accompagné de vins biodynamiques of course. Pensez à réserver à l’avance!

Articles associés

Recommandé pour vous