We Love France

Dans les Pyrénées Commingeoises avec Bertrand Burgalat

Mélomane surdoué, il a signé de nombreux albums aussi élégants qu’inclassables. À travers son label Tricatel, il a supervisé les disques de Michel Houellebecq, Helena Noguerra ou dernièrement Catastrophe. Bertrand Burgalat nous parle des Pyrénées Commingeoises, son lieu d'inspiration.
Reading time 2 minutes

"C’est une région subtile, à l’extrémité sud-est de la Gascogne. Au premier regard elle a tendance à concentrer ce que les aberrations de l’aménagement du territoire, de la décentralisation et l’hétérotélie écologique ont engendré de pire : mitage, destruction systématique de tout ce qui a du charme et ne ressemble pas à un mas provençal, folklorisation, primauté de la route et de l’avion. La gestion calamiteuse de la SNCF par Guillaume Pepy a ampli é l’enclavement du Comminges, bien plus éloigné de Paris aujourd’hui qu’il ne l’était il y a cinquante ans. Tout ça n’a pas que des inconvénients : il est rare que de soi-disant amis, qui projettent de vous rendre visite, mettent leur projet à exécution après avoir consulté Mappy, et les célébrités qu’on y croise sont exquises : Chantal Goya, Jean-Jacques Debout, le Prix Nobel d’économie Jean Tirole. La haute montagne au-dessus de Luchon est magni que, notamment le port de Vénasque, la cascade d’Enfer ou le lac de Boum, dont les noms sont déjà un enchantement, comme ceux de Seix et Bizous, beaux villages de la chaîne. De Superbagnères on devine l’océan Atlantique et la Méditerranée, le Gers, l’Agenais et les Landes. Le Vaporarium aussi, construit en 1969 par Paul de Noyers, Saint-Bertrand-de-Comminges, des villes-fantômes où rien ne bouge après 18 h, et le cimetière sans âme de Saint-Mamet, où mon père est enterré."

Articles associés

Recommandé pour vous