Voyage

Une journée au Tokyo Peninsula

Installé en plein quartier d’affaire tokyoïte, le cinq-étoiles s’est imposé comme la référence absolue de l’hôtellerie contemporaine, avec ses tables courues par les locaux avertis, son spa signature et ses suites avec vue. Nous y avons fait le check-in un samedi.
Reading time 3 minutes

11 heures : la suite 

Arrivée dans la suite Hibiya, de 298 m2, avec salle à manger, bureau, salle de gym privée et, surtout, un grand salon avec vue sur les jardins impériaux.

13 heures : passage à table 

On s’installe au Peter, le grill de l’hôtel, niché au 24e étage. Au menu, du bœuf wagyu grillé, du porc Kurobuta et des saint-jacques de Hokkaido. Du locavore, oui, mais japonais.

15 heures : mani-pedi 

Rendez-vous au spa pour découvrir le Studio de Bastien Gonzalez, aux soins plusieurs fois primés, qui ont fait de ses instituts un must du genre. On opte pour le soin Duo, où deux t­ hérapeutes massent et ­subliment les bras, les mains, les pieds et les jambes en ­parfaite synchronisation.

17 h 30 : tea time

On s’installe au Hei Fung Terrace (1), le restaurant chinois du cinq-étoiles, pour un rituel où le thé s’allie aux dim sum sucrés et salés.

21 heures : dîner au Kyoto Tsuruya 

La table jumelle du triplement étoilé Kyoto nous initie au Kaiseki, tradition culinaire nippone vieille de cinq-cents ans. On y découvre une partition à la fois hautement codifiée et sans artifices, où sashimis, viandes, tempuras et légumes miso se succèdent dans des bols à la technicité jamais vue.

23 heures : dernier verre 

On se mêle à la jeunesse dorée tokyoïte lors d’un cocktail au bar du Peter. Éclairage holographique, déco sakura et baies vitrées donnant sur les lumières de la ville : on s’imagine dans un remake de Lost in Translation.

7 h 30 : piscine 

Plongeon matinal dans le bassin de 20 mètres (2) ­baigné de la lumière du soleil levant. Un moment de détente ­absolue au milieu du quartier d ­ ’affaires encore désert.

11 h 30 : brunch 

Retour au Peter pour le brunch du dimanche, succession de plats nippo-occidentaux avec Dom Pérignon à volonté.

/

À ne pas manquer 

Les événements “Peter x Artisan Chefs of Japan”, où le grill invite les meilleurs chefs de Tokyo pour des déjeuners et dîners à plusieurs mains. ­Rendez-vous les 26 et 27 octobre pour une collaboration avec Takazawa, table aussi réputée qu’impossible à réserver, et les 30 novembre et 1er décembre avec Florilège, deux étoiles au Michelin pour sa cuisine franco-japonaise.

Articles associés

Recommandé pour vous