Voyage

De la Bourgogne à la Provence, et si on redécouvrait la France ?

La situation exceptionnelle que nous vivons depuis deux mois devrait avoir des conséquences sur nos projets de vacances. Frontières à moitié fermées ou juste entrouvertes, vols internationaux réduits, inquiétude à l’idée de ne pas trouver les conditions sanitaires idéales… autant de raisons de rester en France cet été. Après tout, l’hexagone est la première destination touristique au monde…
Reading time 12 minutes

Spécialiste des voyages sur-mesure, Eluxtravel conçoit des Luxpériences. Entendez par là des itinéraires originaux, composés avec le client, mais lui réservant toujours quelques jolies surprises ne figurant pas au programme. Voici une balade adaptée à nos nouvelles envies, de la Bourgogne à la Provence sur des routes qui flirtent avec les plus beaux vignobles de France et serpentent dans les parfums de l’arrière-pays provençal, jusqu’à la Riviera. Une semaine qui permet de comprendre pourquoi près de 90 millions de voyageurs ont visité notre pays l’an dernier…

 

Jour 1

Vignobles de Bourgogne - Côtes de Nuit

Dijon n’est qu’à 1h30 de Paris en TGV. Après une petite balade dans le cœur historique de la cité des Ducs de Bourgogne, il faut quelques minutes pour que s’enchaînent sur notre route les noms mythiques : Vosne-Romanée, Gevrey-Chambertin, Chambole-Musigny…Après un arrêt au merveilleux domaine de la Romanée Conti, vous êtes invités à visiter un domaine privé et à partager la table du propriétaire des lieux qui vous fera goûter ses meilleurs crus. La journée se termine à Beaune avec une promenade au fil des adorables ruelles bordées de terrasses de bistrots.

On dort où ?
A l’Hôtel du Cep à Beaune. Tout le charme d’une maison ancienne (poutres, caves voûtées, patio) avec un très joli spa.

 

Jour 2

Villages et abbayes de Bourgogne

Au fil des petites routes qui sillonnent la Bourgogne, votre chauffeur-guide vous emmène à la rencontre de quelques-uns des plus beaux villages de France. Semur-en-Auxoy, Flavigny-sur-Ozerain…Hauts murs, tours fuselées, colombages, c’est tout l’esprit de la Bourgogne historique qui s’offre à vous. Après une balade à vélo à travers les vignobles (ponctuée par un apéritif bourguignon) ou (pourquoi pas ?) un survol en montgolfière, il ne faut pas manquer de visiter l’abbaye de Fontenay. Créé en 1118 par saint Bernard de Clairvaux, ce superbe ensemble architectural, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, est la plus ancienne abbaye cistercienne conservée au monde. Propriété privée d’une même famille qui en poursuit la conservation depuis 1820, elle accueille chaque année près de 100 000 visiteurs.

On dort où ?
A Beaune, toujours à l’Hôtel du Cep

 

Jour 3

Côtes de Beaune - Lyon

Suite de la découverte des vignobles bourguignons. Elle conduit évidemment vers la région de Pommard et le Triangle d’or des vins blancs : Meursault, Puligny Montrachet et Chassagne Montrachet. Nouvel arrêt dans un domaine privé pour une visite, explication et dégustation suivie par un déjeuner qui est l’occasion de choisir des vins de la propriété en harmonie avec les mets proposés. Un moment inoubliable. Heureusement, c’est le chauffeur qui prend le volant… sans avoir consommé !

On dort où ?
A l’Intercontinental Lyon – Hôtel Dieu
Un nouvel établissement récemment ouvert dans l’emblématique Grand Hôtel-Dieu, sur les bords du Rhône, en plein cœur de la Presqu’île. C’est l’adresse à découvrir, pour son confort bien sûr, mais aussi pour le magnifique travail réalisé par le décorateur Jean-Philippe Nuel qui a admirablement remis en valeur l’impressionnante coupole Soufflot de 32 mètres de haut…

 

Jour 4

Lyon

Halte gastronomique incontournable sur la route de la Méditerranée, Lyon affiche les couleurs de la Toscane sur les murs Renaissance des vieux quartiers Saint-Paul et Saint-Jean. Un héritage laissé par Catherine de Médicis venue épouser Henri IV dans la capitale des gaules. La visite sera donc culturelle et gourmande. Elle commencera aux Halles Paul Bocuse, le grand marché ouvert où l’on trouve quantité de produits de qualité, et se poursuivra dans quelques bouchons notoires dont votre guide vous confiera les secrets. Et si les fameuses traboules lyonnaises rappellent le passé de la ville, les murs consacrés au street art en soulignent le présent avec évidence.

On dort où ?
Toujours à l’Intercontinental Lyon-Hôtel Dieu

 

Jour 5

Avignon et Châteauneuf du Pape

Passé Valence, on bascule dans la lumière et la douceur de la Provence. Les vignes, les oliviers, les villages accrochés aux collines, la lavande qui teinte de mauve les champs à perte de vue…et ces villes parsemées d’une histoire dont les vestiges remontent à l’empire romain : Avignon, Aix-en-Provence, Arles…On se promène entre ombre et lumière au gré des ruelles animées, des placettes où chantonnent des fontaines. Un art de vivre qui incite à la flânerie contemplative. Au passage, vous ferez halte, pour une nouvelle dégustation, dans les vignobles de Châteauneuf-du-Pape. Ici la culture du vin remonte au XIV siècle quand les papes régnaient en Avignon.

On dort où ?
A la Villa Lacoste
A mi-chemin d’Aix-en-Provence et du Parc Naturel du Luberon, près du Puy-Sainte-Réparade, le Château Lacoste est niché au creux d’un domaine viticole de 200 hectares. L’endroit est devenu en quelques années l’un des plus importants centres d’art contemporain d’Europe avec le centre d’art dessiné par le célèbre architecte japonais Tadao Ando et les nombreuses œuvres qui parsèment le domaine. L’hôtel, La Villa, est un superbe écrin de pierre et de verre qui domine cet environnement exceptionnel.

 

Jour 6

Aix-en-Provence et les Baux de Provence

La ville de Paul Cézanne a conçu un itinéraire qui permet de retrouver les lieux chers au peintre. On essaie de retrouver sur le sol les gros clous de bronze marqués d’un C (pour Cézanne). Une façon également de découvrir la cité, de sa maison natale à l’Atelier des Lauves au nord de la ville face à la Sainte-Victoire, en passant par ses terrasses favorites…On se promène ainsi du célèbre Cours Mirabeau à la vieille ville jusqu’à l’élégant quartier Mazarin avec ses hôtels particuliers. Traversant les Alpilles vous ferez ensuite route vers Saint-Rémy de Provence dont la lumière a tant fascine Van Gogh, puis vers l’univers minéral des Baux de Provence. Cet étonnant village perché qui ne compte pas moins de 22 monuments classés, vous retiendra encore le temps d’admirer les projections du spectacle des Carrières de Lumière dans les galeries creusées dans le roc du Val d’enfer.

On dort où ?
Toujours à la Villa Lacoste

 

Jour 7

Porquerolles - Saint-Tropez

Plein sud, direction la côte et la presqu’île de Giens pour une escapade sur l’île de Porquerolles, la plus grande des îles d’Hyères. C’est un bateau privé qui vous mène en une quinzaine de minutes au petit port de cette île préservée, véritable paradis méditerranéen au cœur du parc national de Port Cros. De là, il faut marcher environ un kilomètre (les voitures sont interdites dans l’île) sur un sentier abrité par les pins parasols, pour atteindre la Fondation Carmignac où le financier Edouard Carmignac expose son étonnante collection d’art contemporain. Un superbe musée qui se visite pied nu pour rester en contact avec la nature et dont Charles Carmignac, le fils du fondateur, est aujourd’hui le responsable. Pour cette troisième saison, la Villa Carmignac accueillera l’exposition La Mer imaginaire conçue par l’Américain Chris Sharp. Au programme de cette visite également, une promenade dans parc. Les 15 hectares, conçus comme un « non jardin » par le paysagiste Louis Benech, sont une invitation à la contemplation. Découverte des végétaux (yucca bleu du Mexique, Jacaranda flamboyant, Dragonnier des Canaries, cocotier du Chili ou arbre à orchidées), mais aussi des œuvres monumentales qui jalonnent le parcours, de La Prairie à l’Oliveraie, du Maquis à la Forêt…

On dort où ?
A La Réserve Ramatuelle
Sur la route des Plages, en direction du Cap Camarat, dans un décor d’exception, se niche la Réserve de Ramatuelle, petite sœur de la Réserve de Genève et de la Réserve Paris, les établissements de luxe créés par Michel Reybier. Voici, surplombant la grande bleue, un hôtel, des suites et des villas, transformés en un bijou de design par Jean-Michel Wilmotte. Pour la baignade, direction La Réserve à la Plage, un cabane de charme imaginée par Philippe Starck sur la plage de Pampelonne…

 

Jour 8

Saint-Tropez

Il faut bien sûr faire une petite balade sur le port de Saint-Tropez et prendre un verre Place des Lices pour assister au spectacle des habitués en pleine partie de pétanque. Mais pour cette dernière journée, vous préférez sans doute profiter pleinement de la quiétude raffinée de La Réserve de Ramatuelle en paressant au bord de la piscine, les yeux sur les bleus changeants de la Méditerranée. Un joli point final à cette belle escapade à travers la France.

 

 

Renseignements :
www.eluxtravel.com et 01 76 24 24 40 et 01 39 20 17 71
E-mail : contact@eluxtravel.com

Articles associés

Recommandé pour vous