Pop Culture

Les 10 plus gros mensonges des stars

by Jessica Benfredj
17.05.2017
Ce n’est pas seulement au poker qu’il est bon de faire croire qu’une main est excellente. Célébrités jetables, politiciens cinglés ou encore cinéastes géniaux, tous ont compris que la légende était plus belle que la réalité.

Ruses, intox, manipulations ou mensonges purs et simples, les coups de bluff du business destinés à faire illusion ont presque toujours changé le cours des événements – au moins pour les principaux intéressés.  Pas nécessairement malhonnêtes, et parfois franchement brillants, ils ont su allier sens de la fiction et intuition des bonnes affaires. Ayant pour objectif de gagner des millions supplémentaires ou d’impressionner pour mieux se distinguer de la concurrence, les tromperies les plus grossières ne sont pas nécessairement les moins efficaces…

Bluffer sur sa situation financière
Comme Kanye West 

img5489.jpg

Les faits   

Ce n’est évidemment pas la première, ni la dernière fois, que le rappeur est en roue libre. 2016 aura été l’année de tous les dérapages, mais c’est en février qu’il attire l’attention du monde financier en s’avouant endetté de 53  millions de dollars dans une série de Tweets. Il implore alors en toute simplicité Mark Zuckerberg, CEO de Facebook, de lui donner 1 milliard de dollars pour financer "les idées de Kanye West".  Surprenant lorsqu’on se penche sur le train de vie Kanye dont la fortune dépasserait les 150 millions de dollars. Alors coup de bluff ou coup de folie  ? En réalité, la fameuse dette dont le rappeur parle semblerait être le total de sa fortune personnelle investie dans le développement de ses projets dans la mode depuis treize ans et qu’il tenterait de se faire rembourser avec un bonus au passage. Bien tenté, mais Twitter n’est pas jouer. 

 

 

Efficacité

Nulle. La seule chose que le rappeur ait gagné à la suite de ses déclarations (buzz et ridicule mis à part), c’est une offre d’emploi de la chaîne Pizza Hut comme pizzaiolo. Une proposition rapidement déclinée par l’intéressé. 

 

 

Éminence grise 

Kanye/Yeezus/ Pablo, son ego et ses alter ego.

 

Source: Numerama (16/02/2016)

Bluffer sur son CV
Comme Quentin Tarantino

tarantino.jpg

Les faits 

Alors qu’il n’a que 22 ans, Tarantino peine à percer comme acteur. Afin de gagner en crédibilité, il rédige un CV sur des performances fictives dans des films imaginaires. Et quoi de mieux pour donner du crédit à ses inventions que de monter de toutes pièces des anecdotes de tournage et des scénarios ? Grand amateur de cinéma européen, il ajoute à sa filmographie fantôme un rôle dans King Lear, de Jean-Luc Godard, et invente une apparition dans Zombie, de George Romero, misant sur sa vague ressemblance avec un motard présent dans une scène. 

 

 

Risques 

Quasi nuls selon le principal intéressé, qui travaillait alors dans un vidéo club et connaissait suffisamment ces films pour donner le change. Toujours d’après le cinéaste, les directeurs de casting hollywoodiens ne seraient pas assez cinéphiles et trop fainéants pour vérifier ce genre d’allégations à une époque sans internet. 

 

 

Efficacité 

Davantage pensée comme une opération séduction qu’un business plan, sa carrière d’acteur ne décolle pas vraiment et c’est grâce à la réalisation de Reservoir Dogs qu’il explosera en 1992. 

 

 

Repentance 

Aucune. En clin d’œil à son passé de bluffeurmenteur, chacun de ses films met en scène un personnage se présentant sous une fausse identité. 

 

Source : The Independent (18/12/1992).

Bluffer sur son orientation sexuelle
Comme Ricky Martin

ricky.jpg

Les faits 

Si les années 90 comptent autant de chanteurs à midinettes que de Twingo dans les rues, rares, voire inexistants, sont ceux qui assument leur homosexualité au grand jour. Crainte des médias, peur de choquer ou de mettre sa carrière en péril, Ricky Martin se garde bien de révéler sa préférence pour les muscles au silicone et fréquente officiellement une pléiade de tops et starlettes pour détourner l’attention. Ses proches lui assurant qu’un coming out pourrait entraîner l’effondrement de sa carrière et la perte de sa fan base, constituée de gamines transies, il donne le change à chacune de ses apparitions malgré les rumeurs grandissantes. Mais en 2010, alors qu’il est père de jumeaux nés en 2008 d’une mère porteuse (de quoi déjà mettre la puce à l’oreille), le chanteur portoricain dévoile finalement son jeu en publiant une lettre sur son site internet. "Je suis fier de dire que je suis un homosexuel chanceux." 

 

 

Risque 

Élevé. On se souvient du scandale Elton John dans les années 80 puis de celui de George Michael en 1998, contraint de dévoiler son homosexualité après s’être attardé un peu trop longtemps dans des toilettes publiques. 

 

 

Durée du bluff

Une décennie entière, qui sera sa période la plus florissante artistiquement. Moins d’un an avant son coming out médiatique, le chanteur assurait pourtant au magazine Rolling Stone être un hétéro épanoui victime de rumeurs et de jalousies. Un dernier coup de bluff avant de faire tapis ? 

 

 

Éminences grises 

Ses agents. 

 

Source : Rolling Stone USA (29/03/2010).

Bluffer sur un produit
Comme Philip Plein

plein.jpg

Les faits

Comme Philipp Plein le raconte lui-même dans L’Optimum N°66 (septembre 2014), le créateur allemand connaît des débuts difficiles après avoir mis un terme à ses études de droit. Il fait alors son entrée dans le monde du design d’intérieur en 2003 avec des pièces de mobilier exclusives et crée des accessoires qu’il vend sur les salons. C’est en 2004 que tout bascule, lorsqu’il présente à Maison et Objet une pièce nécessitant une accessoirisation. Il y ajoute une veste vintage de l’armée allemande achetée au rabais, sur laquelle il coud un motif tête de mort avec des cristaux Swarovski. Le succès est immédiat  et la veste attire tous les regards. Pour se débarrasser d’un acheteur trop insistant, il lui répond au hasard qu’elle coûte 3  500 euros. Le bluff fonctionne et l’intéressé repart avec la toute première veste signée Philipp Plein. De cette audace lui vient l’idée de lancer sa marque de prêt-à-porter, désormais prospère. 

 

 

Éminences grises 

Lui-même et son père, dont il suivra le conseil à la lettre : ne jamais dépenser plus que ce que l’on a en poche. 

 

 

Efficacité

Immédiate. Mais le talent du créateur réside surtout dans l’originalité de ses pièces et dans sa façon de faire fructifier ses gains. 

 

 

Plus-value 

Philipp Plein est aujourd’hui à la tête d’un empire constitué de plus de 100 boutiques dans le monde et présente chaque saison à New York un show estimé à plus d’un million d’euros.

Bluffer sur la provenance de sa sextape
Comme Kim Kardashian

kimk.jpg

Les faits  

Popularisée par Pamela Anderson et Tommy Lee en 1995, la sextape devient un réel outil marketing en 2003, lorsque le monde découvre One Night in Paris, mettant en scène l’héritière Hilton. Difficile de savoir si la fuite est organisée ou si la blonde milliardaire est victime de revenge porn. Hasard ou coïncidence, c’est cette même année que sa meilleure amie, une certaine Kim Kardashian, tourne à son tour une vidéo de ses ébats avec le rappeur Ray  J. Prête à tout, Kim veut sa part de célébrité et obtient derechef une téléréalité sur E! en 2007, la vidéo fuitera dans la foulée par le plus grand des hasards, veut-on nous faire croire. S’il s’agit bien de l’un des plus gros coups marketing de la pop culture jamais avoué, Mrs West continue de plaider son innocence et crie encore à ce jour à l’infamie. Si elle dit n’avoir jamais donné son consentement pour la diffusion de sa sextape, elle n’en a pour autant jamais interdit sa propagation sur internet. Autre élément contradictoire, la société de distribution spécialisée dans la pornographie Vivid Entertainment affirme que pour qu’une sextape soit diffusée, toutes les parties prenantes doivent signer un accord au préalable : CQFD.

 

 

Éminence grise 

Kris Jenner. Dans un ouvrage intitulé Kardashian Dynasty, le journaliste Ian Halperin affirme que le scandale provoqué par la diffusion de cette vidéo aurait été préparé en amont par la momager œuvrant en coulisses pour que les images se répandent le plus largement possible. Elle aurait également dirigé les négociations d’une main de fer avec Vivid, rapporte le site de gossips Page Six. En bonus, Kim aurait empoché cinq millions de dollars, larmes en option, le tout évidemment négocié par Kris Jenner. 

 

 

Efficacité 

Aléatoire. Si ça a fonctionné pour Paris Hilton et pour Kim Kardashian dont la vidéo a été visionnée plus de 150 millions de fois et a rapporté quelque 50 millions de dollars, pas sûr que ce modèle soit déclinable à l’infini…

Bluffer sur la qualité d'un sportif
Le cas Severino Lucas

lucas.jpg

Les faits 

Si le bluff est monnaie courante en sport comme dans les affaires, lorsque les deux domaines se mélangent, le cocktail est détonnant – et assommant pour les parties concernées. C’est le cas de l’espoir brésilien Severino Lucas dont le transfert en 2000 au Stade rennais pour la somme de 150 millions de francs (soit plus de 21  millions d’euros) bat ainsi le record de transfert du club. Vendu comme le futur Platini, l’attaquant surcoté aux performances plus que médiocres n’inscrit que 6 buts en 72 matchs. 

 

 

Éminences grises 

Ses agents qui ont réussi à survendre leur joueur à Rennes alors qu’il devait rejoindre l’OM pour moitié moins cher, signent l’un des transferts les plus chers de l’histoire du championnat de France. 

 

 

Efficacité 

Totale… sauf pour Severino Lucas qualifié d’énorme erreur de casting par le magazine So Foot. Il ne fera que trois saisons à Rennes. Pour sauver les apparences, on explique ces contreperformances par le fait qu’il ne joue jamais au poste qui lui correspond le mieux ou que le système rennais n’est pas adapté à son jeu. On met également en cause la pression et les attentes faisant suite aux commentaires élogieux et au montant de son transfert, trop lourdes à porter pour le joueur. Il fallait oser. 

 

Remerciements à Bruno Godard pour son tuyau sur Severino Lucas.

Bluffer sur sa capacité de production
Comme Elon Musk

musk.jpg

Les faits 

Lancée en 2003, la firme californienne Tesla n’a jamais dégagé un seul profit à ce jour malgré l’engouement des stars hollywoodiennes pour ses voitures : la société fondée par Elon Musk a perdu 675 millions de dollars en 2016, contre 889 en 2014. Dans un environnement hautement concurrentiel (la BMW 3 et la ligne e-tron chez Audi), Musk a mis au point une stratégie inédite pour se distinguer : toujours promettre une révolution technologique sans se soucier du réalisme des délais. Pour preuve : la Roadster a été livrée avec neuf mois de retard, son Model S, six mois de retard, et le Model X dix-huit mois. Qu’en sera-t-il du Model 3 présenté en mars 2016 et déjà en retard sur les échéances ? Suivi de près par la banque Morgan Stanley, Tesla peine à tenir ses objectifs avec des volumes de production bien inférieurs à ses prévisions. Coup de bluff ou coup de génie ? Cette politique permet de garder la pression sur les investisseurs, ses équipes et de déconcerter le marché tout en restant toujours attrayant pour les acheteurs.

 

 

Éminence grise 

Sa confiance en lui ?

 

 

Efficacité 

Fragile. La société revendique près de 400 000  commandes pour le Model 3 attendu en 2018 et s’aventure même à promettre un million de voitures en 2020 tous modèles confondus.

 

 

Faille 

Cette démarche soulève une question, le constructeur sera-t-il un jour capable de rivaliser avec les plus grands ?

 

Sources : Le Point (23/02/2017), Bloomberg (09/05/2016).

Bluffer sur son identité
L'affaire J.T. LeRoy

leroy.jpg

Les faits 

En 1999, Jeremiah "Terminator" LeRoy publie Sarah, son premier récit autobiographique racontant son passé de jeune prostitué travesti, toxicomane et séropositif. Il devient l’icône de toute une génération et séduit Lou Reed, Debbie Harry, Bono ou Gus Van Sant qui le fera participer au scénario d’Elephant. Son succès ne se dément pas avec Le Livre de Jérémie porté à l’écran en 2004 par Asia Argento. Salué par les critiques, il commence néanmoins à faire l’objet de suspicions, et son identité est mise en doute. Le New York Times mène l’enquête en septembre 2006 et pousse Laura Albert à révéler qu’elle est l’auteure des livres et que le personnage de LeRoy est joué par sa belle-sœur Savannah Knoop, vêtue d’un costume et d’une perruque blonde. L’imposture secoue le monde culturel, stupéfait d’avoir été ainsi berné.

 

 

Éminence grise 

Laura Albert...

 

 

Efficacité 

Éphémère et contreproductive. Après avoir figuré dans tous les classements de best-sellers, Laura tombe dans l’oubli, méprisée par ses fans dupés : elle dut verser 116 500 dollars à la société de production Antidote Films, furieuse de s’être laissée enfumer. Elle reviendra cette année sur le devant de la scène à l’occasion d’un biopic avec Kristen Stewart et James Franco consacré à l’affaire.

 

 

Repentance 

Totale. Laura Albert dit comprendre les critiques négatives à son encontre mais soutient toujours son idée de départ. "David Bowie n’était pas David Bowie, dit-elle. Il jouait aussi un rôle."

 

Sources : New York Times (01/09/2006),
The Guardian (20/07/2016).

Bluffer sur ses soutiens
Comme Donald Trump

trump.jpg

Les faits 

New York, 16 juin 2015. Donald Trump annonce sa candidature aux primaires républicaines en vue de la présidentielle de 2016. Personne n’a oublié la foule qui l’acclamait, et pas l’agence de casting Extra Mile… dont un grand nombre de comédiens avaient été recrutés pour applaudir le présidentwannabe. Une révélation faite par le Hollywood Reporter, qui dévoilait sur son site un e-mail de l’agence demandant à des figurants de venir "mettre des tee-shirts, porter des pancartes et encourager Donald Trump pour sa déclaration". Effet boule de neige oblige, les derniers meetings en 2016 du candidat vainqueur affichaient complet. Trump ne s’en serait d’ailleurs pas tenu qu’à cette esbroufe. Il est également accusé d’avoir acheté des followers sur Facebook, toute sa com’ lors de sa campagne tumultueuse reposerait sur des successions de coups de bluff.

 

 

Coût 

50 dollars par acteur. Une bien maigre rétribution pour un job peu courant. Mais comme l’expliquait l’agence dans l’annonce en ligne retrouvée par Business Insider  : "Nous comprenons que ce n’est pas un travail de figuration traditionnel mais nous pensons que la performance d’acteur se pratique sous toutes les formes. Cet événement se comprend dans cet état d’esprit." 

 

 

Efficacité 

Le résultat de l’élection présidentielle parle de lui-même. 

 

 

Éminences grises 

Paul Manafort, directeur de la campagne Trump, et Corey Lewandowski, remercié par le milliardaire quatre jours après son annonce. 

Bluffer au poker 
Comme Tom Dwan, alias "Durrr"

durrr.jpg

Les faits 

Impossible d’aborder le bluff au poker sans évoquer l’Américain Tom Dwan. En 2004, son père lui offre 50 dollars pour son anniversaire. La somme est immédiatement déposée sur le site Paradise Poker. L’exploit de Dwan sera de transformer ce ridicule investissement en millions en l’espace de quatre ans. En 2008, le jeune prodige explose sur Full Tilt Poker, cumulant plus de 5 millions de dollars de gains sur les tables les plus chères du net. Il bat les records des plus gros pots gagnés sur une table de poker en ligne puis en live avant d’avoir 25 ans. Un résultat qu’il obtient en défiant les meilleurs joueurs de poker au monde en multitablant dans d’incroyables et héroïques sessions de "heads up". Parmi ses plus gros bluffs filmés, il rafle près de 250 000 dollars avec une main sans valeur, face à un adversaire détenteur d’un brelan de 2 et un autre qui, depuis le départ, a la main magique : la paire d’As.

 

 

Éminence grise 

Son alter ego Durrrr. Avec une gueule d’ange et une stratégie bien rodée, il est le symbole de la génération de joueurs de poker venant d’internet, téméraires et sans complexes. Tactique : son insouciance face aux montants misés, sa capacité à lire le jeu de ses adversaires et sa résistance au bluff font de lui un adversaire redoutable.

 

 

Gains 

Difficiles à déterminer tant pertes et entrées d’argent fluctuent. Sa fortune est estimée à 8 millions de dollars. Plus discret ces derniers temps, Durrrr a fait une apparition remarquée sur un tournoi live à Macau en mars dernier.

 

Sources : PokerNews, PokerStrat, RMC Sport (01/10/2015).

Partager l’article

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous