Pop Culture

24 heures aux Bains

by Eugénie Adda
11.03.2017
Deux ans déjà que le club mythique a rouvert ses portes sous l’impulsion de Jean-Pierre Marois, se doublant d’un hôtel au design racé et d’un restaurant très couru. Boutique, brunch, services non-stop et toujours épicentre de la fête, Les Bains sont devenus un lieu de vie à part entière. Nous y avons passé une journée.

Texte par Eugénie Adda

img26.jpg
img28.jpg
img30.jpg

16h03: check in

Arrivée dans la suite Les Bains, la plus belle de l’hôtel (en photos),
avec sa terrasse de trente- deux mètres carrés. 

17h12: room service ?

Late breakfast spécial jet-lag avec des œufs benedict bio
et un jus vert maison au lait d’amande et au basilic. 

 

18h46: spa ultra-privé

Plongeon dans la piscine avec nage à contre-courant revigorante,
suivi d’une séance de hammam dans la suite – encore mieux qu’un spa de palace.

19h55: before

Au bar, on commande un French Tea Time au gin Citadelle
et un Spear Old Fashioned au scotch vieilli en fût de bourbon,
à la fois doux et profond. Puis on laisse le bartender improviser
pour quelques cocktails sur mesure. 

22h31: dîner sur le tard

Défilé de tapas légères mais précises (sliders, sashizza, huîtres Gillardeau),
burrata des Pouilles, suivies d’un risotto arborio de homard
et cébette aux jolies influences thaïes. 

 00h10: ouverture des hostilités

Début de soirée au bar avec la rituelle party Shifumi,
qui réunit les jeunes talents électro du moment. 

2h07: grand splash

Descente au club pour la soirée événement Super Pool Party,
organisée en partenariat avec Les Inrockuptibles.
Une nuit à danser sur les beats de Sônge et Paoli,
pour terminer... dans la piscine.

5h36: bed time

Retour dans la suite, lit king- size et room service aux petits soins. 

13h57: brunch!

Viennoiseries maison, gourmet burger régressif
et pain perdu réconfortant, arrosés d’une flûte de champagne
pour ne pas perdre le cap.

15h30: dernier stop

Passage par la boutique pour la sélection de pièces exclusives et un dernier café signé la Brûlerie de Belleville, à prendre au comptoir ou en take away. On repart aussi avec le peignoir Descamps × Les Bains, créé spécialement pour les chambres.

Le bilan

Vingt-quatre heures dans un cocon design aux détails bien pensés
et au personnel prêt à satisfaire tous les caprices,
y compris les fringales de nuit. Un quadruple vitrage salvateur pour les couche-tôt. 

Les Bains, 7, rue du Bourg-l’Abbé, Paris 3e.
www.lesbains-paris.com 

Partager l’article

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous