Joaillerie

Statement imagine un corps à corps entre métal précieux et béton brut

Pour shooter sa nouvelle collection, le label Statement a fait appel au photographe Vincent Mercier qui a imaginé une confrontation entre architecture et joaillerie. Le résultat est à l’image des créations imaginées par Amélie Huynh : hypnotique et envoutant.
Reading time 3 minutes

On ne présente plus Statement, cette remarquable maison de joaillerie fondée fin 2018 par Amélie Huynh. Ses bijoux faits à la main nous ont immédiatement séduits par l’éclat de leur composition, la force de leur caractère (une conjugaison saisissante d’argent – « principe féminin relié à la lune - et de diamants naturels), la vigueur de leur singularité.

Vincent Mercier est un passionné d’architecte. C’est aussi un photographe surdoué qui capture comme personne l’essence des structures brutalistes, comme en témoignent ses clichés du siège de l’Unesco. Inspirée par les travaux de Vincent, Amélie a contacté le photographe. De cette rencontre est née l’idée d’une confrontation un peu particulière: cette confrontation consiste à conjuguer dans une composition en miroir, les nouvelles collections de Statement à la maison du Brésil de Le Corbusier à Paris

« Dès qu’Amélie Huynh m’a parlé de Statement, son projet a évoqué en moi des images architecturales, s’enthousiasme Vincent. Pouvoir confronter deux échelles, celle de la joaillerie et du bâtiment, c’était s’adonner à un grand écart photographique. J’ai assumé et respecté les échelles de ces deux univers: des images frontales et sans distorsion, en macro-photographie pour les bijoux, et en plans larges pour l’architecture. »

« Pour cette série, poursuite le photographe, j’ai choisi comme écrin la maison du Brésil à Paris. À la fois lieu de vie et lieu de création, cette œuvre conjointe de Le Corbusier et de Lúcio Costa accueille en ses murs des étudiants, des chercheurs et des artistes. J’y ai senti une appartenance, un lieu propice à la fusion objet-architecture. D’abord, une unité chromatique se tisse entre les images, inspirée par les couleurs primaires des vitraux du hall et des loggias. Ensuite, structure et matière se combinent dans un corps-à-corps direct entre le métal précieux et le béton brut, où les lignes épurées des bijoux se mêlent aux enchevêtrements et aux portiques si caractéristiques du Corbusier. Au travers de ces diptyques, j’ai voulu souligner le lien intuitif et immédiat qui unit le design des pièces STATEMENT à cette architecture unique mêlant brutalisme et couleurs primaires. »

Le résultat compose un dialogue savoureux entre l’allégorie joaillière et l’essence de la photographie, un dialogue animé par la rigueur des lignes, l’alchimie des couleurs et le mystère des textures.

 

/

Articles associés

Recommandé pour vous