Joaillerie

Cartier s'invite au Salone del Mobile

by Malaysia
20.03.2017
Invité de marque (et pas des moindres) de l’édition 2017 du Salone del Mobile, la maison Cartier présentera son exposition « Quand l’ordinaire devient précieux » lors de l’évènement le plus couru dans le monde du design. Un rendez-vous fixé au mois d’avril qui s’annonce incontournable.

A l’occasion du lancement du nouveau bracelet Juste un Clou et de la collection Ecrou, la maison Cartier organise une exposition exclusive au Salone del Mobile de Milan entre le 5 et le 9 Avril 2017. Intitulée «Quand l'ordinaire devient précieux", l'exposition sera organisée au Garage Sanremo sur la Via delle Fosse Ardeatine, au coeur de la ville. La maison française a collaboré avec l’artiste new-yorkais Desi Santiago pour le set-up de l’évènement, lequel représente une énorme médaille d’or pour exprimer le lien entre la mécanique et la joaillerie, l’artisanat et le design. 

 

Au delà de cette association, Cartier a également collaboré avec l'artiste Cerise Doucède pour concevoir une vitrine des inspirations utilisées pour les nouvelles gammes du joaillier. Un dialogue entre outils ordinaires et haute joaillerie : les deux nouvelles collections de bijoux sont symbolisés par une installation en apesanteur composés de milliers de clous et des écrous et liés entre eux par des fils transparents. Un travail tellement impressionnant qu’ils nous fallait rencontrer l’artiste, qui nous parle de son alliance avec le plus grand nom de la place Vendôme.

 

Installation Clou.jpg
Installation Ecrou.jpg
Desi Santiago.jpg
3 questions à Desi Santiago

Comment avez-vous imaginé le set-up ?

Mon idée était de créer une expérience séduisante où la collection serait présentée d'une manière attrayante. L'équipe Cartier a obtenu un espace étonnant, nous avons donc pu travailler ensemble pour développer un concept connecté à la collection. Ce qui a donné lieu à The Golden Cartier Garage.

Pourquoi un Golden Cartier Garage ?

Depuis sa conception, la collection provient d'éléments issus du quotidien comme le clou et le boulon. Je voulais utiliser le Garage San Remo comme décor pour mettre en valeur cette inspiration. En prenant les éléments d'un garage - comme les pièces internes d’une voiture - et en les trempant dans l’or, j’ai décidé de créer un récit non linéaire où tout l'espace serait aussi précieux que le bijou Cartier lui-même.

Une anecdote sur votre travail pour l’exposition ?

J’ai grandi dans une ville industrielle sur la côte Est des États-Unis, je donc toujours été fasciné par les machines et leurs pièces mobiles. Travailler avec Cartier sur cette installation était une façon pour moi de renouer avec ce passé.

Traduction : Félix Besson

Partager l’article

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous