Industry Trends

Shiatzy Chen célèbre son 41e anniversaire avec une exposition à Taipei

L’une des plus importantes maisons de mode asiatiques en Europe, Shiatzy Chen, célèbre son 41e anniversaire avec une exposition à Taipei, entre savoir-faire traditionnel et création visionnaire.
Reading time 4 minutes

Reprendre les traditions millénaires d’Extrême-Orient et les mêler aux techniques de couture modernes d’Occident, c’était le rêve de Madame Wang lorsqu’elle a ouvert sa maison de couture avec son mari, en 1978.

Aujourd’hui, la maison taïwanaise Shiatzy Chen est la proposition asiatique la plus pertinente de la fashion week parisienne, où elle a défilé pour la première fois en 2008. Elle est depuis devenue membre de la Fédération de la haute couture et de la mode (2009) et a ouvert deux boutiques à Paris. Le secret de son succès réside dans son habileté à mélanger techniques, matières et références chinoises à la confection et aux tendances occidentales. C’est pour être au plus près de ces dernières que Madame Wang a installé, en 1990, un atelier dans la capitale française. Sa vision a donné naissance à un style unique, et Shiatzy Chen est devenu une référence mode au même titre que Prada, Armani ou Hermès, et a valu à sa créatrice le surnom de “Coco Chanel de Taïwan”.

Pour fêter ses 41 ans, une exposition rétrospective a été présentée en mai au Huashan 1914 Creative Park, dans la ville natale de la marque, Taipei. “Murmures, de fil en aiguille” retrace le parcours de Madame Wang, entre modernité et tradition, et rend hommage à tous les aspects du processus de création de ses collections.

 L’exposition emmène les visiteurs dans le sud de la Chine, patrie du peuple Miao, grande source d’inspiration de la designer, en particulier dans la collection présentée. Le porte-bébé traditionnel, qui dans cette culture représente la vie et l’héritage familial, a été réinventé par Madame Wang en harnais, avec couverture matelassée dans le dos, porté avec une minijupe et des bottes de combat. Les colliers portebonheur en argent des Miaos, réinterprétés en soie et portés avec un bob, modernisent la silhouette.

L’importance du jade pour les Chinois est soulignée par la présence de la pierre dans le fermoir de chaque modèle de sac. Egalement présentes, des broderies à motifs traditionnels, toutes réalisées à la main – dans la culture Miao, les motifs brodés racontent une histoire et ont une signification profonde, ce qui rend leur sélection et le travail des petites mains d’autant plus importants pour la maison.

L’exposition se termine par une section célébrant la vision créative de Madame Wang, où les visiteurs sont invités à colorier les dessins à l’origine des pièces qu’ils viennent de découvrir.

Une célébration du rapprochement des cultures dont Shiatzy Chen est la plus belle incarnation.

Articles associés

Recommandé pour vous