Industry Trends

Repos forcé pour Virgil Abloh

Le rythme effréné de la mode n’épargne personne, même pas le designer hyperactif Virgil Abloh. À la tête de son label Off-White et de la direction artistique chez Louis Vuitton Homme, l’Américain a annoncé dans un communiqué devoir prendre une pause, sur ordre de son médecin traitant.
Reading time 3 minutes

Alors que nous le pensions tous infatigable, le créateur Virgil Abloh semble subir une baisse de régime. Arrêté pour une période de trois mois, le surmenage semble avoir eu raison de l’homme aux mille projets. Ce mardi 10 septembre 2019, ce dernier a annoncé qu’il ne pourra pas être personnellement présent pour dévoiler son prochain défilé Off-White lors de la Fashion Week parisienne. Toutefois, la présentation du label reste bel et bien maintenue sur Paris. À ce propos, Virgil Abloh a déclaré au magazine Vogue US : « J’ai imaginé le show avec cet obstacle. Un élément remplacera ma présence, avec la participation de l’assistance ».

 

Une fatigue justifiée

Depuis toujours, Virgil Abloh multiplie projets, collaborations en tout genre, et n’hésite pas à endosser différentes casquettes. À la fois DJ, styliste, consultant ou encore designer d’objets : l’homme de 39 ans ne s’accorde jamais de repos. Selon certains décomptes, il semblerait même que celui-ci visite plus de huit destinations internationales par semaine, entre l'Amérique, l'Asie et l’Europe. Un constat quasi-surhumain qui dépeint à la perfection la rythme démesuré qu’impose la mode de nos jours. Chose que son médecin n’a pas tardé à souligner : « Ce rythme auquel vous avez en quelque sorte poussé votre corps — parcourir tous ces kilomètres, réaliser tous ces projets différents — n'est pas bon pour votre santé ».

 

Une pause de courte durée

Malgré les recommandations de son docteur, Virgil Abloh ne semble pas réussir à décrocher si facilement du travail. Contraint de lever le pied et de rester chez lui, le designer a pour volonté de continuer son activité depuis son domicile à Chicago. Bien qu’il affirme prendre plus de recul — déclinant les conférences auquel il devait assister, ou mettant en suspens ses collaborations — il paraît pour autant difficile pour le créateur de se couper totalement du travail. En s’imposant une telle cadence, Abloh pourrait nous faire penser à un certain Karl Lagerfeld, étant tout comme lui accro à son métier, et ce quel que soit son état de santé.

Articles associés

Recommandé pour vous