Industry Trends

Farfetch dit non à la fourrure d'origine animale

Le géant du e-commerce devrait cesser la vente de produits en fourrure véritable d'ici à décembre 2019.
Reading time 2 minutes

Le service de e-commerce de luxe d'origine britannique Farfetch vient d'annoncer qu'il stopperait la vente de produits utilisant de la fourrure animale d'ici à la fin de l'année 2019. Cette annonce fait suite aux nombreuses pressions de l'association PETA sur le géant du luxe online.

La structure qui lutte pour la protection de l'environnement et des espèces menacées avait notamment acheté des parts de la société anglaise lors de son introduction en bourse à l'automne dernier. Cette manoeuvre lui permettait ainsi d'assister aux assemblées générales de l'entreprise pour lui demander de vive voix et publiquement de ne plus commercialiser de produits utilisant de la fourrure d'origine animale. En plus de cesser cette mise en vente, Farfetch devrait également bannir les cuirs exotiques de sa plateforme de e-commerce. Un engagement qui a été salué par les ONG de protection de l'environnement et notamment Humane Society International qui admet que cette décision est le résultat d'un long travail au corps à corps avec le détaillant britannique.

Cette interdiction fait suite à un mouvement plus global observé auprès des professionnels de la mode qui s'engagent progressivement à ne plus commercialiser de fourrure véritable. Parmi les récents noms ayant rejoint cet effet domino on compte la plateforme Yoox Net-A-Porter et les maisons Versace, Burberry ou encore Coach.

Traduction Adrien Communier

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous