Food

Où concilier cuisine végétale et haute gastronomie ?

Sous l'impulsion de son talentueux chef Romain Leydier, le restaurant niché au cœur de l'hôtel San Regis sublime les saveurs végétales
Reading time 3 minutes

Où ca ? Tapi au détour de la rue Jean Goujon entre l'avenue Montaigne et les champs Elysées, le San Regis ne laisse rien filtrer de son atmosphère feutrée depuis l'extérieur. Sanctuaire discret à mille lieues du bling tapageur de certains établissements voisins, cet hôtel intimiste ouvert en 1857 témoigne d'un riche background historique. 

Situé à un jet de pierres de la maison Christian Dior, il accueillit autrefois les plus grands noms du septième art parmi lesquels Romy Schneider, Lauren Bacall, Gene Kelly et l'inoubliable Candice Bergen. Après un lifting en règle opéré par Pierre-Yves Rochon, le lieu n'a rien perdu de son âme.

Ecrin baigné de lumière surmonté d'une sculpturale verrière, son restaurant Les Confidences s'impose comme l'un des rendez-vous secrets du triangle d'Or, adresse d'initiés où la faune fashion se mêle aux grands noms des affaires.

 

On y commande quoi? Au bord de l'overdose de buddha bowls,  vous êtes en quête d'une adresse veggie-friendly mais néanmoins créative?

Cap sur Les Confidences, où l'excellent chef Romain Leydier tord le cou à tous les a priori sur la cuisine végétale. Passé par La Tour d'Argent et l'hôtel de Vendôme, le nouveau maestro de ce spot d'exception prouve à ceux qui en doutaient encore que végétalité et haute gastronomie n'ont rien d'incompatible. Il y propose une cuisine de saison équilibrée et savoureuse, aux produits rigoureusement sélectionnés parmi les plus réputés des producteurs et artisans français.

En préambule, on opte pour l'oeuf mollet aux champignons des sous-bois, le saumon mariné à la fleur d'Hibiscus et aux épices ou pour l'excellent Gambero rosso au velouté de courge musquée corsé de marrons et de noisettes caramélisées. Viennent ensuite les succulentes noix de Saint Jacques et leur étonnant "célerisotto" à la truffe noire, le suprême de volaille au thym citron et tempura de chou fleur, et le dos de cabillaud nacré cuit à merveille, assorti de sa purée de champignons à la sauce soja trois ans d'âge.

Des plats aussi succulents qu'healthy, prétextes rêvés pour s'octroyer un plaisir coupable au dessert: mention spéciale à la patate douce en croûte de sucre muscuvado et praliné noix de cajou, ainsi qu'à la tarte au chocolat grand cru, tout sauf convenue.

 

12 rue Jean Goujon 75008 Paris

https://www.hotel-sanregis.fr/

/

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous