Femmes

Comment voir la vie en Dior

by Singapore
14.03.2017
Chez Dior, l'aventure "So Real" se poursuit. Pour célébrer l'arrivée du printemps, la marque nous livre les huit étapes de fabrication de ses solaires cultes.
1.tif
1. Les lunettes sont dessinées dans les studios de design du 30 avenue Montaigne. On précise les mesures exactes, on définit les proportions et les détails.
2.tif
2. Depuis son lancement, en 2014, la So Real a beaucoup évolué. La version Cruise 2017 séduit par son double effet miroir. Ce changement prend racine dans le studio de création.
3.tif
3. Une technique spéciale est développée pour créer le double effet miroir. Il s’agit de protéger la section centrale avec de l’encre blanche et d’exposer les deux faces à des processus de miroirs individuels.
4.tif
4. Une fois le processus de mise en miroir terminé, l'encre blanche est légèrement enlevée, ce qui laisse la partie médiane translucide. Cette technique d'impression a été spécialement développée par des artisans dans l'arrière-pays vénitien, où les lentilles sont produites.
5.tif
5. Les cadres métalliques qui forment la structure des So Real sont découpés dans un alliage métallique puis polis manuellement avec une roue de coton. Ensuite, un bain de galvanisation et une couche de vernis transparent améliorent la qualité. Les initiales "CD" sont gravées discrètement sur les tempes.
6.tif
6. Beaucoup de pièces entrent dans la fabrication d'une paire de lunettes de soleil : les lentilles et les tempes, les jantes et les ponts en acétate, tous positionnés et placés manuellement.
7.tif
7. La version stud-set des So Real est plus glamour. Elle comporte un total de 280 goujons dorés ou argentés répartis sur les deux lentilles.
8.tif
8. Du dessin à la réalisation, les Dior So Real incarnent l’alliance des avancées technologiques et de compétences artisanales précieuses.

Partager l’article

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous