Femmes

Pour ou contre la chaussure blanche ?

by Mathilde Berthier
18.05.2017
Cataloguée salissante, bling et parfois has-been, la chaussure blanche s'offre un énième retour en grâce.

Elle est l'éternelle bête noire des maniaques du soulier... Consacrée par André Courrèges, qui la baptise "Go-go boot" en 1964, la chaussure blanche est ce classique-excentrique que beaucoup osent... avant d'y renoncer. Un jour botte, l'autre bottine, baby ou escarpin, la "Blanche-neige" des maroquiniers sévit surtout comme sneaker, et ce depuis les années 1920. 

Elle naît de la cuisse de René Lacoste ; entre dans l'histoire avec Robert Haillet (un autre tennisman, créateur de la Stan Smith) ; puis vire bling aux pieds de Jay Z et Kanye West, dans les années 1990/2000. Alors "too-much", le blanc au pied ? Cette saison, chez Balenciaga, c'est plutôt la neutralité de l'incolore qui intéresse Demna Gvasalia. On frôle le blanc clinique avec des cuissardes et sandales monolithe au cuir immaculé. Même démarche chez Off-White, où Virgil Abloh sert de grandes bottes épurées, sans fioritures, à porter sur un jean brut. Plus sixties, Karl Lagerfeld et Chanel signent un clin d'oeil à la tendance Space Age, jadis cultivée par Courrèges et Cardin.

Et le sport, dans tout ça ? Chez Dior, Maria Grazia Chiuri rejoue le match "basket versus blanc", orchestré cette fois-ci sur une piste d'escrime, pas sur un terrain de tennis. Moralité : la chaussure blanche en a sous la semelle.

cha_det_ss17_016.jpg
Chanel
cel_det_ss17_022.jpg
Céline
bcg_det_ss17_017.jpg
Balenciaga
dio_det_ss17_014.jpg
Dior

Partager l’article

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous