Femmes

Oui, Karl Lagerfeld aime aussi la couleur

by Felix Besson
04.05.2017
On était habitués à ses smokings à la coupe parfaite, ses mitaines en cuir noir, ses cols cassés blancs. Mais cette saison, Karl Lagerfeld fait dans le néon et invite l'illustrateur Steven Wilson à revoir certaines pièces iconiques de la maison à travers son prisme pop.

Au-delà de ses fonctions de directeur artistique chez Fendi ou Chanel, Karl Lagerfeld assume également la charge créative pour sa propre maison, qui n'est pas des moindres. Une ode au chic en noir et blanc, qui clame le retour du smart-wear et cultive, saison après saison, la passion du raffinement à la parisienne. C'est pour réveiller cette esthétique plutôt monochrome que le Kaiser s'est payé les services de l'illustrateur londonnien Steven Wilson afin de réinterpréter, en couleurs, les codes bien établis de sa maison éponyme. Artiste reconnu de la scène geeko-underground, ayant notamment collaboré avec les géants du sportswear comme Adidas ou Converse, le britannique revisite le fameux profil de Karl et son inséparable Choupette à travers une ligne aussi pop que sophistiquée. Nous avons rencontré l'illustrateur de génie en marge du lancement de la collection, sur le boulevard Saint-Germain, afin de parler mode, jeune création et surtout, Karl Lagerfeld. 

_DSC9900.jpg

Quel élément du monde de la mode vous attire ?

Je suis illustrateur, ce milieu m’attire donc à travers beaucoup d’angles différents. La chose la plus passionnante dans ce projet que nous avons imaginé avec Karl était que le rendu parlait de lui même, tant sa patte est connue de tous. Son impact sur la mode d’aujourd’hui est considérable, c’était très excitant de transformer son image, de le colorer et de l’apposer sur des vêtements, que l’on verrait ensuite sur les pages mode des magazines. 

 

Quel était le brief initial pour cette collection ?

C'est la maison elle-même qui est venue me chercher. Les équipes créatives voulaient associer ma patte artistique aux codes de la maison, pour créer une nouvelle image très forte, graphique et visuelle. J’étais vraiment honoré de collaborer avec un créateur de cette envergure, sachant que je suis moi-même un grand admirateur de son travail. D’autre part, il était intéressant de confronter mon travail sur la couleur à son univers essentiellement monochrome, à ses signes distinctifs comme le fameux profil KL, son chat Choupette. Il fallait que les teintes utilisées renforcent le coté très reconnaissable de ces éléments de l’ADN Karl Lagerfeld. 

 

Comment travailler la couleur dans une maison connue essentiellement pour son utilisation du noir et blanc ?

C’est l’essence même de mon travail en tant qu’illustrateur : amener la couleur là où elle n’est pas. Il fallait partir des icônes de la maison, et les retravailler en fonction des proportions, des formes, tout en gardant leur rapport très fort aux collections et en laissant transparaître les traces de mon travail. Un juste milieu entre nos deux univers. 

 

Votre ressenti lorsque vous pensez que vos oeuvres vont être portées ?

C’est un sentiment très bizarre, je n’ai pas vraiment l’habitude que mes oeuvres soient portées, encore moins par des milliers de personnes. Je pense que c’est un honneur, une chance de collaborer avec cette illustre maison. Il faudrait vraiment que je croise quelqu’un dans la rue portant une pièce de la collaboration pour réaliser ce qui se passe ! 

 

Est-il important pour les jeunes artistes de collaborer avec de grandes maisons aujourd’hui?

Oui, c’est également une belle carte de visite et une expérience très agréable et formatrice. Je pense que c’est une bonne chose que la maison Karl Lagerfeld veuille collaborer régulièrement avec des artistes, cela permettra une forme de mécénat indirect, de faire connaître les nouveaux talents de la jeune génération. De plus en plus de marques suivent le mouvement et incluent le milieu artistique à leurs collections. Et c’est tant mieux. 

 

Votre premier contact avec la maison Karl Lagerfeld ?

Ma première interlocutrice était Caroline Lebar, qui travaille avec Karl depuis plus de 30 ans, qui m’a contacté après avoir vu mon travail sur Internet. Elle a adoré, et l’a présenté à Karl Lagerfeld qui l’a également apprécié. Et cela nous a conduit à imaginer cette collaboration rapidement après.  Le process fut très facile et fructueux, nous partageons les mêmes valeurs et le même sens de l’esthétique. De plus, j’ai eu beaucoup de liberté pour réinterpréter l’ADN de la maison, c’était très agréable de travailler dans de telles conditions. 

Camera.png
Choupette.png
Glasses.png
Karl.png
Stack logo.png
Teamkarl.png
Teamkarl2.png

Partager l’article

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous