La mariée anti-conformiste selon Yolancris
Femmes

La mariée anti-conformiste selon Yolancris

Comment dire "oui" sans renoncer à son anti-conformisme ? Le duo fraternel composé de Yolanda et Cristina Pérez, fondatrices de la maison Yolancris, s'inspire des facettes de la féminité, partant du principe que la vulnérabilité d'une femme n'est pas gage de sa fragilité, bien au contraire. Parce que son enveloppe ne suffit (clairement) pas à la définir, Yolancris créée pour une femme complexe, à l'identité singulière et subtile.
Reading time 6 minutes

À l'origine de la maison catalane Yolancris, il y a trois femmes. Yolanda et Cristina Pérez, guidées par le savoir-faire de leur mère, fondent la marque en 2005. Nous les avons rencontrées en plein coeur de Barcelone, quelques heures avant la présentation de leur Collection 2019 baptisée "Identity".

Qui se cache derrière Yolancris ?

Yolanda Pérez : Une famille, un savoir-faire. Notre équipe est constituée de 40 personnes, chacune disposant d'un savoir-faire qu'elle exprime à l'aide de machines traditionnelles.

 

Comment se passe le travail en famille ?

Yolanda : C'est parfois difficile, notamment avec ma mère car nous travaillons dans le même bureau et avons des tempéraments très proches. Travailler avec ma soeur en revanche est plus simple puisque nos rôles sont complémentaires : moi à la création et elle à la partie business. Au final, nous prenons les décisions ensemble, la plupart du temps à l'heure du déjeuner.

Parlez-nous de votre parcours ?

Yolanda : J'ai étudié le patronnage, mais une fois le diplôme en poche, je me suis dit "mon dieu, je n'utiliserai jamais ces choses-là". Selon moi, un patron ne reflete pas le corps d'une femme. Je travaille le tissu directement sur le mannequin, je fonctionne à l'instinct. À 16 ans, je confectionnais des robes pour les clientes de ma mère: elles arrivaient avec une photo de la robe souhaitée, je la réalisais. Mon processus est le suivant : j'imagine le résultat d'abord, j'imprime cette image dans ma tête, puis j'échange avec mon équipe. Ensuite il suffit d'une table, d'un mètre, du matériel nécessaire... pour commencer à couper.

Cristina Pérez : Je me suis dirigée vers des études d'économie. J'ai rapidement constaté que cela ne me correspondait pas, que le système était trop impersonel pour moi — je me suis alors arrêtée en milieu de parcours. À l'époque je travaillais aussi dans la boutique de ma mère, ouverte en 1984 — je pense y avoir appris énormément sur la gestion de clientèle, la comptabilité, le réassort, etc. J'ai ensuite rejoins Yolanda à l'atelier et y est fondé mon expérience. Aujourd'hui, c'est mon équipe qui continue de me former en m'apprennant de nouvelles choses tous les jours.

La maison Yolancris en 3 mots ?

Yolanda et Cristina : Passion !
Cristina : Savoir-faire. Responsabilité.

 

Qu'est-ce qui vous inspire ?

Cristina : Le tissu.
Yolanda : Je m'inspire de la mode et de son histoire, jamais des tendances. J'aime incorporer, dans mon travail, des éléments empruntés à la nature — je suis très attachée à l'art de Gaudi, notamment à son travail de la mosaique. On la retrouve sur nos robes, à travers des broderies, des détails. Je m'inspire aussi de la compléxité que représente une femme, sa subtilité. On retrouve l'essence féminine, de façon abstraite, sur chacune de nos robes.

"Le savoir-faire et l'authenticité sont nos valeurs fondamentales." Cristina Pérez

Avez-vous une signature chez Yolancris ?

Yolanda : notre processus créatif ne suit pas de ligne conductrice. En revanche, je suis attachée au noeud qui confère un caractère Couture à nos collections.

 

Vous avez habillé des célébrités telles Lady Gaga, Beyoncé et Shakira. Quel est l'impact sur votre maison ?

Cristina : Habiller ces femmes fortes et influentes confère évidemment une belle plateforme médiatique pour notre maison. Cela étant dit, c'est un outil marketing sur lequel nous ne nous basons pas exclusivement. L'héritage, le savoir-faire et l'authenticité restent nos valeurs fondamentales privilégiées.

Dans le cadre de la Barcelona Bridal Fashion Week, vous présenterez votre collection 2019 nommée "Identity".
Pouvez-vous nous en parler ?

Cristina : C'est vraiment une collection qui s'adresse à toutes les femmes.
Yolanda : À l'origine de cette collection sont des femmes fortes telles Grace Jones, Elsa Schiaparelli, Simone de Beauvoir... La société nous conditionne, nous les femmes, comme étant "le sexe faible". Nous devons faire preuve de beaucoup de détermination et de force au quotidien pour surmonter ces archétypes, même si à l'intérieur, nous gardons une âme d'enfant. Revêtir une robe devient alors comme enfiler une armure. La collection "Identity" rend hommage à toutes ces icônes qui, par leur force de caractère et leur attachement à la liberté, nous inspire aujourd'hui.

/

Propos recueillis par : Caroline Mas

Articles associés

Recommandé pour vous