Femmes

Dans les coulisses de Gianvito Rossi

Il faut se déplacer jusqu’à San Mauro Pascoli, près de Rimini en Italie, pour comprendre que Gianvito Rossi est avant tout une histoire de famille.
Reading time 3 minutes

Tout commence avec Sergio Rossi, le père, dont on n’a plus besoin de rappeler la success story. C’est lui qui nous accueille avec fierté dans la manufacture : son fils a parfaitement repris le flambeau.

Mais c’est son petit-fils, donc fils de Gianvito, qui nous fera la visite, tandis que sa fille, qui n’a pas encore terminé ses études, travaille déjà aux côtés de son assistance personnelle  et ne devrait pas tarder à rejoindre officiellement la marque. « Quand vous travaillez en famille, vous partez avec de sérieux atouts, car vous connaissez par coeur l’histoire de la maison, et ça c’est très important. Mon père m’a beaucoup appris et je ferai pareil avec mon fils s’il le souhaite. C’est une belle opportunité, de faire perdurer les traditions, l’héritage, et de poursuivre une belle histoire ».

Les souliers de Gianvito Rossi, qui vient de fêter les 10 ans de sa maison, aspirent à la perfection. Tout commence au studio, où les idées fusent, et les croquis suivent. Le dessin se retrouve ensuite sur une forme plastique en 3D puis sur un modèle de pied. Le seul moment où l’ordinateur intervient, c’est pour calculer les dimensions en fonction des pointures, sinon tout est fait à la main. Le choix des tissus, des peaux, la découpe et l’assemblage : rien n’échappe à l’équipe du contrôle qualité qui n’est pas la pour plaisanter, mais faire la différence. L’occasion de découvrir au passage les premiers modèles masculins, que l’on retrouvera à la rentrée dans une nouvelle boutique rue du Mont Thabor, juste en face de celle que l’on connait déjà. Au total, chaque paire doit passer par 60 étapes, avant d’atterrir enfin en boutiques.

Gianvito Rossi passe la moitié de son temps ici, le reste à Milan ou à voyager partout dans le monde. Il fête ce jour-là sa fidèle collaboration avec le e-shop MyTheresa, qui a débuté il y a maintenant 6 ans. Une entente parfaite entre les deux équipes, qui partagent les mêmes valeurs. « Il est important et assez fun pour moi de savoir qui porte mes chaussures. Et le fait d’être distribué sur une plateforme comme MyTheresa me permet d’offrir une véritable expérience, d’aller au delà du simple achat. Nous essayons de susciter l’émotion même à travers un ordinateur ou un smartphone. » 

 

/

Articles associés

Recommandé pour vous