Fashion Week

Que retenir du défilé Croisière de Louis Vuitton à New York ?

Friand de mises en abîme, Nicolas Ghesquière célébrait le voyage, et plus précisément les légendaires "Paris-New York", dans le terminal TWA Flight Center de l'aéroport John F. Kennedy.
Reading time 2 minutes

Le lieu

Le terminal TWA Flight Center de l'aéroport John F. Kennedy de New York. Inauguré en 1962, il est l'oeuvre de l'architecte finlandais Eero Saarinen, pionnier du néo-futurisme à l'époque où tout un chacun rêvait de marcher sur la lune. Louis Vuitton prend possession des lieux avec poésie - et force plantes vertes. Sur la passerelle, dans l'escalier, derrière la verrière... La nature reprend ses droits dans ce lieu "mis de côté" pendant deux décennies. 

La silhouette

S'il n'a jamais éludé la dimension première d'une collection croisière, vestiaire de villégiature, Nicolas Ghesquière excelle, on le sait, à propulser cette praticité dans une autre galaxie. Et parce que les voyages sont aussi ceux qu'on imagine, le directeur artistique de Louis Vuitton profite de cette collection pour faire dialoguer deux eldorados modernes, Paris et New York, l'esprit couture de Montaigne, le tailoring de Wall Street et le bouillonnement street ou rétro-futur des deux villes. 

Le détail 

À quoi ressemble le sac du futur ? "Duffle" ou "Speedy", sac seau ou sac cylindre... Nicolas Ghesquière propose sa version du it-bag 3.0 à savoir un accessoire en cuir signature affublé d'écrans flexibles aka "OLED". Demain ou dans cent ans, "se faire une toile" passerait donc par la maroquinerie ?  

/
Louis Vuitton Cruise 2020 Fashion Show

Articles associés

Recommandé pour vous