Fashion Week

Dior annonce un événement à Lecce le 22 juillet

Pour Dior Cruise 2021, Maria Grazia Chiuri retourne dans le pays natal de sa famille, les Pouilles.
Reading time 6 minutes

Lorsqu’en 1970 Ernst Beyeler, Balz Hilt, Trudi Bruckner, galeristes à Bâle, décident de s’unir pour poser les jalons d’une foire d’art internationale, pouvaient-ils imaginer l’ampleur qu’au fil des années Art Basel allait revêtir pour se situer, aujourd’hui, en pole position des foires internationales d’art moderne et contemporain ? Façonnant de manière pérenne le monde de l’art et son marché. Déjà, la première édition affichait des chiffres enviables : trente galeries issues de dix pays attiraient 16 000 visiteurs. Cinq ans après, Art Basel atteignait sa vitesse de croisière en accueillant quelque 300 exposants, soit l’équivalent de la moyenne actuelle. Au fil des éditions, sa structure s’élargit et s’enrichit pour faire état de la scène contemporaine et de l’évolution des médiums. Dès 1974, la section New Trends (plus tard rebaptisée Perspective) explore la scène des jeunes artistes. Ainsi, en 1989, à l’occasion du 150e anniversaire de la naissance de la photographie, une quinzaine de galeries spécialisées participent à la foire, la conduisant à devenir l’un des lieux les plus importants de rassemblement et transactions de ce médium. En 1995, l’art vidéo y fait une entrée remarquée : Pipilotti Rist et Enrique Fontanilles sont les premiers lauréats du Video Art Prize décerné par la Swiss Bank, principal partenaire de la foire (aujourd’hui UBS). L’année suivante, la section Statements s’affiche comme plateforme de lancement de “jeunes artistes” – devenus majeurs –, en leur consacrant des expositions personnelles : Kader Attia, Pierre Huyghe, Elisabeth Peyton, Ugo Rondinone, Mariko Mori… En 2002, sous l’impulsion de Sam Keller, son charismatique directeur (2000 à 2007), Art Basel franchit l’Atlantique pour s’établir à Miami Beach et consolider le maillon essentiel entre deux continents, dans ce qui n’était alors que frémissement artistique dans les pays sud-américains (Mexique, Brésil, Colombie, notamment), mais pouvait bénéficier de la présence de grands collectionneurs : les Rubell, Perez, De la Cruz, Cisneros Fontanals, Margulies. Art Basel acteur visionnaire ? Certainement. C’est ce qui a incité Mark Spiegler, directeur depuis 2007, à décliner la foire sur le continent asiatique, en créant à Hong Kong (2013) une manifestation d’abord tenue en mai puis avancée en mars depuis l’édition 2015 (dirigée par Adeline Ooi), afin d’être plus en phase avec le calendrier international et permettre, notamment, aux grandes galeries américaines d’y participer. A Miami Beach, le vent de nouveauté a également soufflé avec l’arrivée à sa direction (2015) de Noah Horowitz (ex-directeur de l’Armory Show). L’une de ses premières initiatives fut la création de la section Survey, permettant aux participants de montrer des œuvres historiques. Au programme de la 15e édition tenue en décembre dernier, 269 galeries internationales.

 


Il y a quelques heures à peine, la maison californienne  Rodarte postait sur Instagram une photo de la it-girl Sasha Blane dans une sublime robe midi en cuir rebrodée de fleurs en sequins. La première des 40 pièces prévues en collaboration avec Coach et son génial directeur artistique Stuart Vevers. 

Un peu plus tad, le site Refinery 29 révélait une autre partie de la collection, incluant 3 saddle bags en cuir surpriqué, des sweats et une veste de biker en cuir blanc terriblement printanière. 

Un aller simple New-York - Los Angeles à prendre dès le 12 avril dans les points de vente des deux marques. 

 

Rouge à lèvres Lip Maestro 400 Hollywood, Armani sur Sephora, 39 €.

Shop

tumblr_owx3ycrdwk1ql1631o7_1280.jpgtumblr_og2r49CSjt1trbtoqo1_1280.jpgtumblr_ofeniyl2w91trbtoqo1_1280.jpg.png

Doté d'un spa Sisley confidentiel et à taille humaine, l'hôtel fait également la part belle au bien-être: point de chute rêvé pour une retraite automnale, son atmosphère ultra zen nous invite à adopter la douceur de vivre méridionale.

Equipé de 4 cabines de soin, ce dernier ne fait pas exception au reste du bâtiment. Baigné de lumière, l'espace offre des vues sur la mer irréelles aux airs de tableaux Provencaux, en particulier dans son espace détente fort propice à la méditation où savourer un thé en grignotant des super-aliments bienfaisants mis à disposition des clients.

L'occasion de tester l'un des protocoles phyto-aromatiques, expériences uniques qui mettent à profit les bienfaits de végétaux naturels, à l'origine de la réputation sans faille de la marque de cosmétiques française.

Après un passage par le hammam, on se laisse aller aux mains expertes des thérapeutes-maison dans l'une des cabines avec vue, sanctuaires lumineux qui appellent irrésistiblement au lâcher-prise. Soins anti-âge, réparateur, nourissant, spécial éclat ou perfecteur de peau: les praticiennes sont entièrement à l'écoute des besoins de notre peau, et élaborent des traitements sur-mesure adaptés aux indications de chacun(e).

 

9 Avenue des Calanques, 13260 Cassis

https://roches-blanches-cassis.com/

Le Musée Yves Saint Laurent à Marrakech

Donald Glover: "Star Wars, c’est peu comme L’Iliade ou L’Odyssée"
“Rihanna a cette force incroyable, comme les grandes voix du passé, de nous parler directement, de nous toucher au plus profond de nous mêmes. Sa personnalité est un cadeau.” Chan Marshall

Articles associés

Recommandé pour vous