Beauté

Quelle danse pratiquer pour se sculpter avant l'été ?

by Mélanie Mendelewitsch
12.03.2018
Ludique et variée, la danse permet de s’affiner tout en s’évadant des routines fitness classiques. Tour d’horizon des disciplines les plus efficaces pour se sculpter et perdre ses kilos superflus.

Le Ballet

Remise au goût du jour outre-Atlantique par Mary Helen Bowers et son studio Ballet Beautiful, où se pressent Gigi Hadid, Lily Aldridge et tous les anges de Victoria’s Secret, la danse classique demeure très efficace pour mincir tout en renforçant sa posture. Au Studio Reformation – nouveau hot spot du Marais – on s’essaie au Barre & Stretch, discipline douce inspirée des échauffements des ballerines. Une série d’étirements à mi-chemin entre la barre au sol et le ballet, qui vient à bout des maux de dos tout en nous affinant. Variante plus rythmée: le Body Ballet, discipline inspirée de la danse classique élaborée par la danseuse Tatiana Gerassimato (www.body-ballet.fr). Sans tutu ni ballerines, on y renoue en douceur avec les fondamentaux de la danse classique en travaillant les muscles profonds, via des mouvements toniques qu’on pratique debout à l’aide d’un bâton dédié. Le bonus ? En plus d’une silhouette redessinée, on retrouve un port de tête altier, on gagne en souplesse et on soulage ses articulations grâce aux étirements.

 

La danse orientale

Envie de se débarrasser de ces poignées d’amour qui résistent à tous les régimes, même les plus draconiens? On s’essaie à la danse orientale, véritable leçon de lâcher-prise accessible à toutes, sans distinction de morphologie, de poids ni de niveau. Grâce à des enchaînements de déhanchés et de vibrations intenses répétés sur fond de mélodies orientales traditionnelles, on travaille sa respiration et on gagne en tonus en sculptant les hanches, le ventre, mais aussi les fesses, les cuisses et les bras. À la clé, une ceinture abdominale en béton, une circulation sanguine renforcée par les mouvements saccadés et une estime de soi reboostée à bloc : sensuelle et langoureuse, la danse orientale met en valeur la beauté des formes féminines et aide à surpasser complexes et inhibitions.

La Zumba

Halte aux clichés : non, la Zumba ne se cantonne pas à un bruyant exutoire pour mères aux foyers au bord de la crise de nerfs. Véritable défouloir, à la croisée de la danse et de l’entraînement cardio, cette discipline venue de Colombie se pratique sur fond de musique festive et rythmée, et alterne les mouvements empruntés à la salsa, au flamenco ou encore au reggaeton. Un cours où la danse et le fitness fusionnent harmonieusement, et où les pas intenses et plus lents alternent, histoire de récupérer sans jamais s’arrêter. Une option certes extrême, mais efficace: on brûle environ 500 calories par séance, et la totalité des groupes musculaires du corps se voit tonifiée. Mollets, cuisses, fesses, dos et hanches s’affinent au gré des cours, on gagne en souffle et en endurance. Bémol cependant: vu l’activité cardio-vasculaire intensive qu’elle implique, la Zumba s’adresse à celles qui ont déjà une pratique physique régulière.

La pole dance

Motivée pour perdre du poids tout en jouant les Demi Moore dans le navet culte Striptease? Cap sur la pole dance, discipline qui rompt peu à peu avec son image un brin sulfureuse. Le concept? Un numéro d’acrobatie à mille lieues des idées reçues, qui équivaut à mixer musculation et cardio-training, à raison de 400 calories brûlées par heure de cours. Non content de fuseler les bras et de solliciter les muscles grâce aux exercices de gainage, la pole dance soulage les maux de dos et les vertiges. Mais surtout, on gagne en assurance et on se défoule: cette activité jouissive permet de s’amuser tout en s’entraînant, en enchaînant les chorégraphies artistiques et les poses sexy façon Dita Von Teese.

Reformation Pilates .jpg
Reformation Pilates Un studio élégant et Instagram-friendly au possible, idéal pour s’initier en douceur au cours de Barre & Stretch (175, rue du Temple, Paris 3e, www.reformation-pilates.com).
Éléphant Paname.jpg
Éléphant Paname L’adresse indispensable de la danse parisienne, en plein cœur d’un hôtel particulier Belle Époque. Danse contemporaine, modern jazz, Bollywood ou tribal, on y trouve forcément son bonheur (10, rue Volney, Paris 2e, www.elephantpaname.com).
Le Tigre Marais .png
Le Tigre Marais Ouverte début 2018, la cinquième adresse du Tigre accueille les danseuses qui ne souhaitent pas se limiter au yoga (11, rue du Perche, Paris 3e, www.marais.tigre-yoga.com).
Studio Cambronne .jpg
Studio Cambronne Le spot de la rive gauche, idéal pour les cours de barre au sol et de danse classique animés par Arnaud Dreyfus, danseur de l’Opéra de Paris (71, rue Fondary, Paris 15e, www.studiocambronne.com).

Partager l’article

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous