L'Officiel Art

Hans Ulrich Obrist, Fast and Curious

Débit de torrent de montagne post-fonte des neiges, regard de précision chirurgicale, pensée en infinis archipels, Hans Ulrich Obrist – Directeur des Serpentine Galleries de Londres et commissaire d’ampleur – rassemble en une seule unité de production, lui-même, les capacités, et sans doute les désirs, de plusieurs. Portrait d’un honnête homme impatient.
Reading time 2 minutes
"Peut-être, à la manière de Pessoa, suis-je en état permanent d'intranquillité."

Celui qui jugeait l’école “trop lente” a très tôt réalisé son Grand Tour. A 17 ans, le fils unique d’un paisible couple suisse des environs de Saint-Gall décide de découvrir le vaste monde de l’art : les musées et les artistes. Direction les trains de nuit, qui lui autorisent un voyage économe en temps de veille et lui épargnent les frais d’une nuit d’hôtel. De Fischli et Weiss, en passant par Alighiero Boetti, Louise Bourgeois, Christian Boltanski et Harald Szeemann, il se sera confronté aux plus grands acteurs de l’art contemporain.

En préface à dontstopdontstopdontstop (éd. Presses du Réel, 2007), ouvrage rassemblant les textes écrits entre 1990 et 2006, sur des expositions clés d’Obrist telles – “Hotel Carlton Palace”, “Cities on the Move”, “Do It” ou “Utopia Station”… –, Rem Koolhaas remarquait qu’a contrario des personnalités avides du verbe, enclines à vouloir capter et garder la lumière, Obrist aime à faire circuler la parole. Avec le même Koolhaas, il avait organisé en 2006 le 1er Serpentine Marathon, soit une session de 24 heures d’entretiens. Depuis, il a récidivé, rassemblant autour de lui des personnalités de toutes disciplines (scientifiques, philosophes, auteurs, architectes…). A la manière d’un Diaghilev, il met en correspondance des individualités qui, par leurs échanges, apportent leur écot au savoir collectif. Connecting people, est l’un des nombreux, et généreux, talents de HUO. A quoi attribuer cette pacifique voracité ? “Peut-être, à la manière de Pessoa, suis-je en état permanent d’intranquillité”, indique-t-il calmement.

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous