We Love France

Dans le Doubs avec Louis-Henri de la Rochefoucauld

Auteur de six romans, dont le dernier La Prophétie de John Lennon a remporté le prix Cazes-Brasserie Lipp, il s’est imposé comme une des plumes les plus virtuoses de sa génération. En exclusivité pour L'Officiel voyage, Louis-Henri de la Rochefoucauld nous parle du Doubs, son lieu d'inspiration.
Reading time 2 minutes

"Le jour où je me sentirai assez fatigué pour jouer à Jean d’Ormesson, j’écrirai à mon tour mon Au plaisir de Dieu. Granges-Maillot servira de décor. Proust a parlé du “petit pan de mur jaune”. Quand j’étais petit et qu’au bout de plusieurs heures de voiture nous apercevions entre les arbres un petit pan de mur blanc, c’était la délivrance, le début des grandes vacances. Enfant, j’y passais chaque été trois semaines dans le château de ma grand-mère paternelle. J’y vais encore en août, avec ma femme et ma lle. Au dîner, la cravate est toujours de rigueur – la mienne est souvent en tricot, comme Jean d’O. Planté en plein cœur du pays de Courbet, Maillot est une réserve naturelle à l’abri du temps. Je n’y ai jamais vu de rappeur, Dieu merci. Depuis la maison, on n’aperçoit aucune trace de pollution urbaine – que des fermes et des forêts de sapins à perte de vue. Les jours de grand beau temps, le mont Blanc apparaît au fond d’un ciel parme. Il faudrait parler des fromages (comté, morbier, cancoillotte, etc.), des stations de ski à l’ancienne, des bois et prés aux cinquante nuances de vert... Si on a trop chaud, l’hiver, on peut rouler jusqu’à Mouthe, lieu le plus froid de France. Zut, les souvenirs reviennent et j’arrive déjà au bout de la place qui m’est impartie! Maillot, ce n’est peut-être pas l’origine du monde, mais le début d’un prochain roman..."

Articles associés

Recommandé pour vous