Pourquoi l'hôtel Danieli à Venise est un passage obligatoire
Voyage

Pourquoi l'hôtel Danieli à Venise est un passage obligatoire

C’est le moment de redécouvrir tous les attraits de la Terrazza Danieli. Dominant le Bassino di San Marco, le célèbre restaurant de l’hôtel Danieli et son bar Dandolo invitent à des instants magiques.
Reading time 2 minutes

Soirées en hommage au cinéma lors du festival du film, à l’art lors de la biennale de Venise, au théâtre… En avril, c’est Guy Johnston, le violoncelliste prodige de la BBC qui s’y est produit, en attendant un grand événement pour célébrer Monteverdi l’an prochain. Rien d’illogique : c’est ici, dans ce qui était alors le palais Dandolo, que fut donnée en 1630 la première représentation de l’opéra de Monteverdi Le Rapt de Proserpine. Bref, au cœur d’une Sérénissime qui multiplie les événements artistiques, l’hôtel Danieli n’est jamais en reste. Il est lui-même une œuvre d’art qu’on ne se lasse pas d’admirer. Depuis son ouverture, il y a près de deux siècles, le Danieli a accueilli les hôtes les plus illustres. On y vient pour son emplacement unique, pour la qualité exceptionnelle de son service et pour la profusion d’œuvres d’art qui ornent ses murs et ses parties communes. Le sommet de l’élégance et du raffinement, ce sont bien sûr les trois somptueuses suites Signature décorées (et récemment restaurées) par Pierre-Yves Rochon. Le mobilier ancien trône sur de fastueux tapis d’Orient, les lustres en cristal viennent tout droit de Murano et les salles de bains s’habillent du plus beau marbre de Carrare… Et sous les fenêtres, le ballet des vaporettos et la silhouette de San Giorgio Maggiore.

Articles associés

Recommandé pour vous