Voyage

Lily of the Valley, un des secrets les mieux gardés de la Côte d’Azur

Découvrez la superbe de ce projet hôtelier, imaginé par le designer Philippe Starck.
Reading time 2 minutes

En général, lorsque Philippe Starck s’intéresse à un projet hôtelier, il y a toujours, à l’origine une histoire de coup de cœur pour un endroit ou pour des gens. Du Mama Shelter rue de Bagnolet à La Co(o)rniche au Pyla-sur-Mer jusqu’au fantastique Hôtel Brach dans le 16e arrondissement à Paris, le designer star s’attache à chaque fois à créer quelque chose de vraiment original. C’est évidemment le cas ici, dans le cadre préservé du domaine du cap Lardier, prolongé par la grande plage de Gigaro. Entre Cavalaire et Saint-Tropez, cet espace vert protégé par le Conservatoire du littoral reste l’un des secrets les mieux gardés de la Côte d’Azur. Pas question, donc, d’y réaliser un établissement qui viendrait rompre la belle harmonie de ce paysage idyllique. Parce que, selon lui, “la création doit investir un environnement sans le bouleverser”. Philippe Starck a donc conçu Lily of the Valley comme un hôtel qui ne s’impose pas à la nature, mais s’y adapte. Les 44 chambres et suites nichées à l’ombre des pins maritimes ont été dessinées dans un ensemble de petits bâtiments d’un seul étage aux façades entièrement végétalisées. Vous séjournez dans un cocon vert avec, sous les yeux, les bleus changeants de la Méditerranée qui miroite à vos pieds.
À l’intérieur, les matériaux bruts créent une atmosphère de luxe naturel : marbre poli, bois massif, béton, cuir... Véritable parenthèse de quiétude à quelques encablures de l’effervescence de la Côte d’Azur, Lily of the Valley, qui vient d’ouvrir ses portes, offrira, toute l’année, la convivialité chaleureuse d’un refuge chic en pleine nature. Plus qu’un hôtel, c’est un resort, une destination à part entière avec un “Village” qui offre plus de 2000 m2 dédiés au sport et au bien-être.

Articles associés

Recommandé pour vous