Voyage

Cour des Vosges, suite avec vue sur Paris

Après le Nolinski avenue de l’Opéra, le Brach (signé Philippe Starck) ouvert l’an dernier dans le 16ème arrondissement et le Sinner inauguré en fanfare mi-septembre, le groupe Evok clôture son chapitre parisien avec un petit bijou niché au cœur de la célèbre place des Vosges.
Reading time 3 minutes

Mieux qu’un hôtel de charme, plus confidentiel qu’un boutique hôtel, plus secret qu’un hôtel particulier, Cour des Vosges est l’adresse que tous les amateurs de lieux d’exception hésiteront à confier même à leurs meilleurs amis. Sur le côté le plus prisé de la place, au numéro 19, juste au-dessus du fameux restaurant Ma Bourgogne, Cour des Vosges occupe quatre étages ouvrant directement sur le jardin et la statue de Louis XIII. La vue est unique, le reste aussi.

Pour faire de l’ancien hôtel de Montbrun (classé monument historique) un hôtel vraiment original, Emmanuel Sauvage, le pétillant directeur général du groupe Evok, a fait appel au duo d’architectes Yann Lecoadic-Alessandro Scotto. Résultat, Sous les plafonds à caissons décorés de fresques d’époque, les grandes suites des premiers étages déploient une atmosphère d’élégance et de raffinement très parisienne. Alors que les chambres des étages supérieurs se lovent sous les poutres d’une charpente historique.

Les grands lits se déploient dans un caisson-cocon en alu brossé, superbe baldaquin revisité qui contraste avec les magnifiques volumes Renaissance dont les fenêtres culminent à 5 mètres. Ici, le design inspiré des années 70 flirte avec la splendeur XVIIème. Terre cuite ancienne et tapisseries voisinent avec des tables en inox et des vasques en laiton. Les sols en tommettes d’origine se parent de chaleureux tapis modernes, dans un salon, une enceinte Phantom Devialet fait de l’œil à un fauteuil Louis XIII.

Un choc des genres et des époques qui ajoute au charme inconditionnel du lieu. Et bien sûr, partout, des livres, une profusion de volumes posés ça et là. Romans, ouvrages historiques, livres d’art. Parce que vous devez vous sentir aussi bien qu’à la maison. Ajoutez à cela un bain romain en sous-sol et, pour un petit-déjeuner en terrasse ou un déjeuner léger, un restaurant avec le fameux « corner pâtisserie Brach » pour déguster les douceurs sucrées du pâtissier Yann Brys, Meilleur Ouvrier de France, bien sûr…Paris comme on l’aime.

 

Renseignements : www.evokhotels.com

 

 

 

Articles associés

Recommandé pour vous