Voyages

5 hôtels pour fuir (déjà) le festival de Cannes

by Eugénie Adda
17.05.2017
Alors qu’à Cannes le festival commence à peine, il nous prend une furieuse envie de farniente. Pour filer dès maintenant et profiter de l’effervescence cannoise sans trop se mêler à la foule, voici 5 hôtels entre Nice et Saint-Tropez où descendre illico.

Le Byblos à Saint-Tropez

Bien loin de la réputation bling qu’on lui a trop souvent prêtée, le Byblos, hôtel historique de Saint-Tropez distingué Palace en 2012, trouve aujourd’hui une seconde jeunesse. Privilégiant le calme provençal au luxe tapageur qui sévit en été, l’ancien repaire de Françoise Sagan et Brigitte Bardot attire à nouveau les élégants en quête d’un chic low profile. Les 91 chambres et suites, récemment rénovées puis redécorées, jouent sur des accords de tons clairs et de matières feutrées, rappelant l’âge d’or tropézien par des tableaux et imprimés à l’esprit portuaire. Un raffinement poussé jusqu’à la table, le Rivéa at Byblos, dirigé par Alain Ducasse, où se croisent les différentes traditions culinaires autour de la Méditerranée. Toujours aussi cultes, les Caves du Roy accueillent les VIP en toute discrétion pour des nuits survoltées. Parmi les habitués, Léonardo DiCaprio, Bruce Willis ou encore le couple Beckham. 

 www.byblos.com

byblos_hotel_saint_tropez_home1_jpg_6018_north_1160x_white.jpg

La Réserve à Ramatuelle

Construit dans les seventies et rénové en 2009 par l’excellent Jean-Michel Wilemotte pour ouvrir La Réserve, le bâtiment aux courbes géométrique, belle démonstration d’architecture contemporaine, semble perché entre ciel et mer. Il contient désormais 9 chambres et 19 suites ultra épurées, qui semblent conçues pour attirer tous les regards vers la vue azur. Mais derrière ses airs de petit repaire perché sur les hauteurs, la Réserve cache aussi 12 villas allant jusqu’à 545m2, avec piscine et jardin privé, ainsi qu’un accès à tous les services de l’hôtel, sacré Palace en 2012. La table ? Justement nommée La Voile, étoilée au Michelin pour sa cuisine tout en légèreté, orchestrée par le Chef Eric Canino. On vient ici pour un reboot complet, loin de l’agitation tropézienne. D’ailleurs le spa a remplacé l’ancienne boîte de nuit, et propose autant de soins thérapeutiques qu’esthétique, dont un signé Crème de la Mer. 

www.lareserve-ramatuelle.com

La-Reserve-Ramatuelle-Lounge-view-B2.jpg

Le Miramar Beach à Théoule

Plus sauvage et plus isolée que les stations balnéaires voisines, Théoule offre une parenthèse silencieuse juste à côté de l’effervescence de Cannes. Et c’est au Miramar Beach Hotel & Spa qu’il faut aller, cinq étoiles ouvert l’année dernière en pleine verdure. Dépaysement total, accentué par l’ambiance néo-asiatique emprunte de détails orientalistes. Couleurs chaudes, baldaquins et arabesques, on s’y sent loin du monde, surtout lorsqu’on flâne au bord de la piscine comme perchée au-dessus de la Méditerranée. Côté restaurants, l’endroit nous laisse le choix entre cinq spots dont un beach bar, un bistrot gastro, et l’Or Bleu, très bonne table du voisin Tiara Yaktsa ouvrant sur la baie. L’hôtel dispose aussi de sa propre plage privée et d’un impressionnant spa Sothys réparti sur deux étages, proposant des rituels et soins avancés, entre Orient et Occident.

miramar-beachspa.tiara-hotels.com

Plage-Moya-Hotel-Miramar-theoule-4d4d63cbb8.jpg

Le Windsor à Nice

L’ancien hôtel préféré des Anglais au début du XXième siècle est désormais tourné vers la scène artistique contemporaine. Son joli bâtiment bourgeois construit par un disciple de Gustave Eiffel abrite des chambres toutes différentes à la déco inspirée. On y va surtout pour les « chambres d’artistes », dans lesquelles le Windsor donne carte blanche à des créateurs contemporains. François Morrelet a imaginé un repaire immaculé alors que le plasticien italien Claudio Parmiggiani nous invite dans une singulière boîte tapissée d’or. L’hôtel accueille aussi expos et œuvres permanentes dont une réalisée par Ben, en 2011. Disposé entre le lounge et le jardin aux airs de jungle luxuriante avec plantes tropicales et perroquets, le Wi sert une cuisine sans chichis aux accents asiatiques. Le spa, lui aussi, joue l’exotisme avec des rituels balinais, polynésiens et venus d’Asie mineure. Piscine planquée dans la verdure, comme un havre de paix où aucun paparazzi ne risque d’accéder.

www.hotelwindsornice.com

piscine-windsor.jpg

La Villa Mauresque à Saint Raphaël

Cette villa orientaliste de Saint Raphaël, petite station logée entre Cannes et Saint-Tropez, reste une des meilleures planques tout près de Cannes. Ancien hôtel particulier construit à la fin du XIXième par un Pacha revenu d’Algérie, la Villa Mauresque se plait à cultiver son charme d’époque. Oublions ici l’épure, on préfère les baldaquins à l’Ottomane, les couleurs vives et les fauteuils crapaud. Aucun hasard donc à ce que les chambres et suites donnant sur la baie portent les noms de Rimbaud, Oscar Wilde, Breton ou Miller. Une nostalgie qui n’empêche pas l’endroit de se doter de quelques jacuzzis privés et d’un spa avec massages en front de mer. Tout comme l’hôtel, le Bougainvillier, table gastronomique, est ouvert toute l’année. L’ancien étoilé Jean-Michel Le Béon y invente une cuisine de l’instant à la Française, préparée au déjeuner selon les arrivages du marché.

hotelsfrench-riviera.com

ob_475caa_jour-01-st-raphael-110-ville-mauresque.jpg

Partager l’article

Articles associés

Recommandé pour vous