Shopping

Anatomie d'un sac : le "Bianca" de Lancel

by Léa Trichter-Pariente
18.04.2017
Empreinte de liberté, cette gibecière contemporaine et féminine allie élégance, versatilité et décontraction.
img30 2.jpg
​​​​​​​Gibecière “Bianca” en cuir aqua, Lancel, 890 €. www.lancel.com.

Icône seventies

Nommé “Bianca” en référence à Bianca Jagger, icône 70s du Studio 54, ce sac a été imaginé en 2015 par Nicole Stulman, directrice de la création de Lancel, qui s’est inspirée d’un modèle d’archive de la maison. Il a été très vite repéré et porté par des femmes telles que January Jones, Keren Ann ou Langley Fox Hemingway. Sa force ? Être beau sans être arrogant.

 

 

Less is more

Minimaliste à souhait et épuré, c’est un essentiel, docile et malléable, qui s’adapte à différentes silhouettes. Sac du quotidien par excellence, il est composé d’un vaste aplat de cuir relevé d’un trait de lumière métallisée sur le devant, d’une bandoulière ajustable et d’un intérieur fonctionnel (soufflets pour compartimenter l’espace, poches zippée et plaquée).

 

 

La signature

Tantôt discret, tantôt électrisant, il se décline en trois formats (porté épaule, porté croisé et nano) et dans différentes teintes : en cuir lisse noir, rouge, bleu nuit, bleu azur, camel, en version tricolore de saison, en python peint main, en python noir… Fabriqué en Italie, il fusionne tous les savoir-faire de Lancel : travail de sellerie, bords francs, teinture de tranche, surpiqûres en croix ton sur ton et bijouterie solide et délicate.

Partager l’article

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous