Shopping

A quoi ressemble le deuxième opus de la collaboration LV x Jeff Koons ?

Après avoir "cassé la baraque" avec le premier chapitre des Louis Vuitton Masters, la maison parisienne remet le couvert en duo avec Jeff Koons et livre la digne suite d'une collaboration qui est déjà rentrée dans l'Histoire.

Il fallait beaucoup de génie, d'imagination et deux partenaires au sommet de l'échelle de la french-culture pour réussir l'exploit d'exporter les plus illustres toiles du musée du Louvre sur des sacs piqués sellier. En s'associant avec l'artiste exhubérant Jeff Koons, la maison Louis Vuitton dévoilait sa première collection de maroquinerie imprimée des oeuvres majeures de De Vinci, Van Gogh, Rubens ou Fragonard, revues sous le prisme ultra-luxe du plus grand maletier français. Pour la deuxième édition, c'est une autre partie du lexique artistique français qui passe sous le crible de Jeff Koons, et viennent orner les mythiques modèles de la maison Louis Vuitton : le Lockit crie son amour pour Manet, le Neverfull prend parti pour Boucher, le Keepall clame sa préférence pour Poussin et le Speedy ne jure que par Paul Gauguin. La preuve ultime que la mode est un art, et que l'art peut (aussi) devenir un effet de mode. 

 

www.louisvuitton.com

020_LV_v3_QC_R600.jpg
090_LV_v3_QC_R600.jpg
130_LV_v4_QC_R600.jpg
160_LV_v5_QC_R600.jpg
170_LV_v4_QC_R600.jpg
180_LV_v3_QC_R600.jpg

Articles associés

Recommandé pour vous