Pop Culture

James Righton

by Anne-Laure Griveau
22.06.2017
Musique, festivals, adresses, mode, lecture… Pour baliser la carte de l’été parfait, écouter les recommandations et les souvenirs des cool kids de la saison nous a semblé être une excellente idée.
u.jpg
Musicien. Londres.

Tes morceaux ?

Subways de The Avalanches, leur nouvel album, à écouter en entier en réalité, sera la B.O. de mon été, il est comme une brise psychédélique et ensoleillée. Natty Dread de Bob Marley. Trop de mecs reprenant No Woman no Cry avec une guitare dans les soirées m’avaient fait détester sa musique, mais je ne sors plus et peux à nouveau apprécier le génie de Bob. Il sonne tout simplement “été et rhum”.

Subways de The Avalanches
w.jpg

Ton endroit ?

La Provence, il y a tout ce que tu peux désirer pour l’été. Et le plus important, le rosé. Je tente tous les ans l’ascension du mont Ventoux à vélo. 21 km, avec uniquement de la côte, qui te font te sentir vivant d’une manière très douloureuse !

 

Un festival ?

The Great Escape à Brighton, variante anglaise du SXSW, mais dans une petite ville de bord de mer. J’y joue deux fois cette année et cela va lancer mon été. Si le climat le veut bien.

 

Un souvenir d’été ?

J’ai une place spéciale dans mon cœur pour le festival Calvi on the Rocks. J’y ai joué avec Klaxons, mon précédent groupe, en 2009. Le line-up était incroyable pour un si petit festival (LCD, Soulwax, Phoenix…). J’y ai rencontré une vraie bande d’amis et suis retourné plusieurs fois en Corse.

 

Un livre ?

J’ai une grande pile de livres à côté de mon lit parce que je suis assez bon pour procrastiner en ce qui concerne la lecture. Cet été, je vais tenter de finir Pour me de A.A. Gill, Le Ventre de Paris de Zola et Les Puissances des ténèbres d’Anthony Burgess.

 

Après les vacances ?

La sortie du premier album de Shock Machine, mon nouveau projet. Encore plus de concerts, d’écriture et de cheveux gris.

 

@shock_machine

Partager l’article

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous