Pop Culture

Qui signera l'album de l'été ?

by Sophie Rosemont
18.04.2017
Yuksek, l’un des chantres de l’électro-pop française, revient avec un nouvel album lumineux et fédérateur: “Nous Horizon”, composé collectivement avec des artistes venus de différentes contrées.

Texte par Sophie Rosemont

img35-2.jpg

La Playlist "Jour" de Yuksek

Pipornithology, de Chassol
Our Love Comes Back, de James Blake
Celebrate, d’Anderson .Paak
Reproductions, d’Arnaud Fleurent-Didier
Is It All Over My Face, de Loose Joints
Disco Hi-Life, d’Orlando Julius
Dat Soca Boat, de Mighty Shadow
The Point, de The Emperor Machine
Simply Are, de Papooz
Slow Dance, de Jeremy Jay
Formentera Headspace Blues, de Mark Barrott

Yuksek signifie “haut” en turc. Depuis ses débuts, il y a dix ans, Pierre-Alexandre Busson n’a jamais envisagé la musique autrement qu’avec une exigence sans cesse perfectible. En témoigne son troisième album, Nous Horizon, publié après cinq ans d’attente. Un luxe dans l’industrie musicale, où tout va à cent à l’heure. Cependant, Yuksek n’a pas abusé de vacances sous le soleil, au contraire : “J’ai voulu prendre mon temps, celui de réfléchir à ma musique et de rencontrer d’autres musiciens, ce qui a inspiré mon album. Si je n’ai pas de plan de carrière, c’est parce que je souhaite rester enthousiasmé par mon art.” Figure de proue d’une active scène électro à Reims, où il a lancé le festival Elektricity en 2003, Yuksek s’est en effet investi dans plusieurs projets. Il a monté en 2003 son propre label, Partyfine, qui lui permet de garder un lien avec les artistes dont il produit les disques. Ses derniers poulains : Juveniles. Il a aussi composé des bandes originales de films, notamment pour Valérie Donzelli, et ne compte pas s’arrêter là : “Au cinéma, je suis au service d’un propos et d’une image tout en restant complètement libre. Je peux y aborder tous les genres.” Yuksek a aussi signé la musique de pièces de théâtre ou des présentations, comme celles de Carven ou de Cartier, aux côtés des chorégraphes Olivier Casamayou et Carine Charaire. Nous Horizon est une nouvelle preuve de ce désir de rassembler. Son titre l’explique clairement : “Contrairement à mon précédent album, où j’avais tout fait seul de A à Z, je voulais collaborer avec des musiciens ou des chanteurs, passer du temps hors des studios. Le but était d’avancer ensemble, pas en mode introspectif et égocentrique.” Bien joué, car cet album est un écrin de chansons électropop qui empruntent au répertoire disco et funk, sans jamais se laisser dévorer par leurs influences. La production est serrée, efficace, dynamique. À l’image d’un LCD Soundsystem, qu’admire Yuksek : “Leur musique est hyper-référencée, faite de mélanges de tout ce qui est fédérateur aujourd’hui. À la fois disco, funk, new wave, et dotée d’une énergie rock.” Des ingrédients que l’on retrouve dans Nous Horizon, qui s’impose comme l’album le plus joyeux de Yuksek. De Golden Hands à Stay, il donne instantanément l’envie, si ce n’est de danser les bras levés, de fêter le retour des beaux jours. Ont participé le pianiste virtuose Chassol, Roman Rappak, le chanteur du groupe alternatif britannique Breton, le groupe d’électro-soul français Her, le multi-instrumentiste surdoué Kim Giani ou encore la pop star grecque Monika. “J’ai toujours eu tendance à en rajouter”, confesse Yuksek. “Cette fois, j’ai envie de choses qui vont à l’essentiel, sans me préoccuper des erreurs et des imperfections : c’est là que se trouve l’émotion. Et dans le mélange des genres, on trouve la modernité.” Avec cet horizon collectif, l’avenir nous semble décidément radieux.

Partager l’article

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous