Pop Culture

L’art contemporain n’est pas ce que vous croyez

Dans les pas de l’un des pères du dada, le subtil Philippe Dupuis nous entraîne dans une virée au cœur du paysage artistique du XXe siècle.
Reading time 1 minutes

Co-auteur des succès Monsieur Jean (avec Charles Berberian), délicats croquis truffaldiens de la vie d’un homme, Philippe Dupuis, à l’image de son acolyte, a su muer, pour dévoiler une facette moins prévisible de son talent. Sa connaissance intime, sensible, de l’histoire de l’art, nourrie par les meilleures sources (les cours dispensés aux Arts déco par Pierre Cabanne, dont le fameux Merde aux critiques de 1993 marqua les esprits), s’exprimait déjà avec force et grâce dans Une histoire de l’art (parue aux éditions Dupuis en 2017) et son historique leporello (autrement dit livre-accordéon) se déployant sur 23 mètres recto-verso.  Ici, dans ce nouveau volume, il laisse son trait évoquer la trajectoire, artistique et personnelle, de Man Ray, figure majeure, dont l’influence inflige encore de sévères secousses au monde de l’art.  La silhouette de Marcel Duchamp, en ombre portée, prolonge la perspective jusqu’à nous avec une acuité saisissante. 

Une histoire de l’art, Tome 2, Peindre (éditions Dupuis, collection Aire Libre, 128 pages, 53 euros).

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous