Pop Culture

Il leur a fallu être fous!

by Julia Macarez
16.03.2017
Éram célèbre 90 ans d’histoire avec une collection premium 100 % mode. Retour sur la success story d’une entreprise française et populaire, née au cœur des Pays de la Loire.
OF1012_078-2.jpg
1.
OF1012_078-1.jpg
2.
OF1012_078-4.jpg
3.
OF1012_078-3.jpg
4.
L’histoire

Le village de Saint-PierreMontlimart, entre Nantes et Angers, voit naître l’entreprise familiale en 1927  (1). Les Établissements BiotteauGuéry sont fondés dans une ancienne maison de tisserands à l’architecture authentique. Un ouvrier à l’origine, 450 à la veille de la guerre ; Éram est aujourd’hui présent sur tout le marché français. Préserver la qualité du geste est le credo que porte désormais la troisième génération de la famille.

Les fondateurs

Albert-René Biotteau et son épouse Marie-Josèphe Guéry (2) donneront leurs initiales au label en 1932 : “Er” pour René et “Am” pour Marie. Héritier d’une forte tradition familiale dans le domaine de la chaussure, Albert-René Biotteau quitte l’école dès l’âge de 13 ans pour apprendre le métier. À 29 ans, il se lance main dans la main avec son épouse dans l’aventure Éram. Passion et créativité seront leurs maîtres mots.

La publicité

Philippe Michel, Moebius, Étienne Chatiliez… Entre humour et originalité, les campagnes Éram rencontrent un succès fou. C’est ainsi qu’apparaît en 1977 le petit explorateur à lunettes d’aviateur de Jean Giraud Moebius. Une série dessinée teintée de rêverie pour la presse magazine. Suivront les premières publicités télévisées, une saga de soixante clips entre les années 1970 et 80, dont certains réalisés par Étienne Chatiliez (La vie est un long fleuve tranquille) (3).

La ligne “Noyce”

Clin d’œil au terme anglais noise, cette collection printemps-été 2017 (4) offre aux femmes le meilleur du savoirfaire de la marque. Quinze modèles, quinze partis pris, du pop du swinging London aux motifs inséparables, des jeux de bleus et d’or à l’inspiration tropicale bohème. Un éventail de pièces de caractère, des matières nobles, qui réaffirment l’aspiration du label : capter l’énergie de son époque.

www.eram.fr

Partager l’article

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous