Pop Culture

Britney Spears : un documentaire exclusif va retracer la face cachée de sa carrière

"Framing Britney Spears", un nouveau documentaire produit par le New York Times, sera diffusé le 5 février 2021 sur la chaîne américaine FX et la plateforme de streaming Hulu. Le long-métrage reviendra sur la mise en tutelle sévère de Britney Spears, sa bataille juridique avec son père et le mouvement fédéré sur les réseaux sociaux #FreeBritney. Alors, comment l’icône pop de toute une génération en est-elle arrivé là ?
Reading time 8 minutes
Britney Spears lors des Grammy Awards 2000 © Ron Wolfson/WireImage

Ce lundi 25 janvier 2021, le New York Times a annoncé, via un post publié sur Twitter, la diffusion d’un documentaire exclusif retraçant la carrière de Britney Spears, de son ascension fulgurante à ses périodes les plus sombres, en passant par sa mise en tutelle sévère supposée se terminer en 2009, mais prolongée et renforcée au fil des années menant à une bataille judiciaire entre l’interprète de "Baby One More Time" et son père James Spears. Framing Britney Spears reviendra notamment sur le mouvement fédéré sur les réseaux sociaux depuis 2009, #FreeBritney, pour exiger sa libération. Plusieurs intervenants prendront la parole, des amies, l’avocat de Britney Spears, son responsable marketing, mais également ses fans, convaincus que celle qui a longtemps été considérée comme la fiancée de l'Amérique, devrait être libérée de la tutelle à laquelle est elle condamnée depuis plus de 12 ans. L'occasion de revenir sur l'itinéraire de son objectivation par l'industrie musicale depuis le début de sa carrière.

Née pour briller

Britney Spears, c’est le destin incroyable d’une petite fille de Louisiane née en 1981, dans le Mississippi, issue d’une famille de la classe moyenne. Son papa, James Spears, agent immobilier de profession et sa maman, Lynne Spears, institutrice à l'époque, œuvreront sans compter pour créer celle qui deviendra l’icône de toute une génération.

Dès l’âge de 6 ans, la star en devenir, gagne son premier concours de chant, elle passe des auditions, notamment celle du Mickey Mouse Club à 8 ans, qui n’aboutira pas mais qui ne l’empêchera pas de jouer dans "Ruthless" à 10 ans, la propulsant sur le devant de scène et lui permettant, un an plus tard, de partir deux ans en tournée avec Mickey aux côtés de Justin Timberlake, qui deviendra son petit ami, Christina Aguilera et Ryan Gossling. C’est à son retour, que son agent voit le potentiel de Britney et lui trouve une maison de disques qui la formatera en petite lolita. Il faudra attendre 1998 pour que la carrière musicale de Britney Spears décolle avec le titre "Baby One More Time", elle n'a alors que 17 ans.

À cet âge, Britney Spears, devient la pop star la plus en vogue au monde et l’idole de toute les adolescent.es de l'époque. Résultat ? Plus de 25 millions d’exemplaires d’albums vendus qui se suivront de 23 ans carrière et 200 millions de disques vendus au total.

Totalement métamorphosée, elle qui prônait la chasteté de son couple avec Justin Timberlake et qui était symbolisée comme la fiancée de l’Amérique, finit par s’illustrer dans des tenues de scène de plus en plus sexy et devient un sex-symbol, adulée de tous.

La descente aux enfers

Tout s’enchaine alors très vite, trop vite et la jeune femme commence à perdre pied…

Si l’ascension de Britney B*tch, comme elle se nomme elle-même, est fulgurante, elle a du mal à gérer sa célébrité, sa chute devient aussi vertigineuse que son ascension. Entre alcool, drogue et mariages chaotiques dont celui avec Kevin Federline, son ex-danseur, avec qui elle aura deux enfants Jayden James et Sean Preston, la chanteuse sombre et touche le fond en 2007 en se rasant le crâne dans un salon de coiffure devant les cameras de la presse internationale avant de finir en rehab, puis en psychiatrie.

La mise sous tutelle

1612367093783558 gettyimages 484772100
© Bauer-Griffin/GC Images

En 2008, à la suite de son séjour en hôpital psychiatrique, la justice décide de la placer temporairement sous la tutelle de son père, James Spears. Tutelle qui avait par ailleurs, été prolongé en aôut 2020 alors que la chanteuse souhaitait l'arrêter. Depuis près de 13 ans, BritBrit, ne peut donc pas vivre comme elle l'entend, sans l’accord de son père. C’est lui qui gère sa fortune, avec l’avocat Andrew M. Wallet, il peut négocier des affaires au nom de sa fille, vendre sa proprieté, déposer des ordonnaces d'interdiction d'approcher la starette et chacune des dépenses de Britney, 38 ans rappelons-le, est consignée sur des documents. D'après Forbes, la chanteuse ne serait même pas autorisée à conduire seule, ni voter.

Pourtant, deux ans après sa mise en tutelle, entre 2009 et 2010, la starlette reprend du poil de la bête, notamment avec son single "Piece of Me" qui sera récompensé par trois MTV Awards et qui lui a permis de relancer sa tournée mondiale intitulée "Circus". Comme on ne l’avait plus vue depuis plusieurs années, Britney Spears paraît mieux entourée, équilibrée, et loin de ses vieux démons, suffisamment pour qu’elle puisse devenir membre du jury de l’émission américaine X-Factor et ressortir des albums que les fans s’arrachent. En apparence, tout allait donc pour le mieux…

#FREEBRITNEY

1612367093996591 gettyimages 1284994052
© Rodin Eckenroth/Getty Images

D'après la base de fans fervents de Britney Spears et suivant les révélations de certains de ses proches, c'est clair, elle a pourtant besoin d’aide. Chris Crocker, connu pour sa fameuse vidéo posté sur Youtube "Leave Britney alone", tirait déjà en 2009, la sonnette d’alarme quant à l’état de santé de la star et les personnes toxiques qui l’entouraient.

Parmi ces personnes, le très décrié, James Spears, obtient la palme d’or. Les fans estiment que la jeune femme ne mérite pas de vivre sous contrôle, telle une prisonnière, sans pouvoir faire ce qu’elle souhaite comme une adulte. D'après sa communauté, cette tutelle qui devient permanente, représente une entrave à sa liberté, Britney Spears est malheureuse et elle a besoin d’être sauvée.

Les fans n’ont peut-être pas tort, car depuis quelques mois, la star ne cesse de poster sur les réseaux sociaux des contenus assez étranges, parfois gênants, laissant sous-entendre un appel au secours. Depuis, on peut voir apparaître sur les réseaux sociaux, un hashtag #FreeBritney, lancé par deux comédiennes américaines : Tess Barker et Barbara Gray. #FreeBritney est un hashtag, qui permet aux fans de partager leur indignation sur la façon dont est traitée leur idole, souligner qu’il faut la libérer et mettre en lumière les personnes toxiques qui l’empêchent de voler de ses propres ailes.

Aujourd’hui, si personne ne sait ce qui se passe réellement dans la vie de la star, ni ce que pense la fiancée de l’Amérique, les réponses aux questions qui demeurent quant à sa liberté, devraient se trouver dans le documentaire du New York Times, diffusé le 5 février prochain sur FX. Dans la première bande-annonce parue le 25 janvier dernier, le ton est donné : toute sa situation sera décryptée à la loupe.

 

Framing Britney Spears trailer

Articles associés

Recommandé pour vous