PHILANTHROPIE

Elisabetta Franchi, pour l'amour des chiens

Pour Elisabetta Franchi, être engagée ne se limite pas à des paroles : il faut être dans l’action. Un mot d’ordre illustré par la création d’une fondation qui porte son nom, et milite exclusivement pour la cause animale.
Reading time 3 minutes

Elisabetta Franchi est une créatrice militante. Cela se traduit d’abord dans son travail, puisqu’elle a exclu les plumes et toute fourrure animale de ses collections, et qu’elle autorise ses employés à venir au bureau avec leur chien. Mais elle ne s’arrête pas là. Quand elle n’est pas en train d’habiller les femmes du monde entier, Elisabetta Franchi soutient la cause animale. Une évidence qui lui vient de l’enfance : c’est à la campagne, entourée d’animaux, que la créatrice a grandi, et à part son unique poupée et ses quatre frères et sœurs, ses compagnons de jeu favoris étaient surtout des chiens. Aujourd’hui, cet engagement prend naturellement une place très importante dans sa vie. “J’utilise mon travail et ma réputation pour donner une chance à ces innocentes créatures”, nous explique-t-elle depuis son appartement milanais, entourée de ses huit chiens, adoptés, à qui elle tente de faire oublier leur vie d’avant. Pour ne pas s’éparpiller, elle ne se consacre qu’à une association caritative, la sienne. La fondation Elisabetta Franchi n’est autre que la concrétisation de toutes ses initiatives pour la cause animale, mais dont la préoccupation principale reste l’Island Dog Village EF, un refuge situé dans le nord de la Chine, dont elle a entièrement sponsorisé la construction l’année dernière. Le but ? Sauver les chiens victimes des barbaries du festival de Yulin. Par tradition, chaque année, près de 100 000 chiens y sont abattus pour être cuisinés et servis aux touristes. Le refuge, équipé de zones de quarantaine pour les canidés rescapés, les accueille puis les emmène ensuite en Italie pour leur trouver une famille, loin de toute violence. “Mon combat est né auprès d’un autre activiste, Davide Acito, qui avait fait de cette cause sa priorité. Je l’ai rencontré par Instagram, nous avons commencé à discuter, il m’a montré des images horrifiantes de ce festival qui m’ont décidée à m’investir aussi.” La majeure partie du travail de l’association est d’apporter du matériel aux bénévoles, pour qu’ils mènent à bien leurs sauvetages et que les animaux ne manquent de rien. Prochaine grosse action, la diffusion d’un spot télé en Italie afin de sensibiliser les gens à l’adoption et de lutter contre le trafic de chiots de race. “Je ne me lasserai jamais de les secourir et de me battre pour eux. Ils ont tellement d’amour dans le regard que l’on finit par oublier tout le reste.” Dans ses projets également, la construction d’un refuge animalier à Forli, près de Bologne, d’ici à la fin de l’année, pour soigner les chiens abandonnés ou maltraités avant de leur trouver un nouveau foyer.

Articles associés

Recommandé pour vous