Ofée, géométrie sensible
Joaillerie

Ofée, géométrie sensible

Avec son célèbre bar à boucles d’oreilles, Anne Bougon-Scelo a largement contribué au grand retour du bijou personnalisable. Portrait d’une créatrice qui se définit comme une candidate libre à la joaillerie.
Reading time 2 minutes

Pourquoi avoir choisi le bijou ?

Anne Bougon-Scelo : Je suis issue d’une famille d’artistes et l’art sous toutes ses formes y a toujours occupé une place majeure. Je me souviens que, petite fille, je passais des heures dans l’atelier de ma grand-mère à la regarder peindre et dessiner, mais aussi à jouer avec sa boîte à bijoux. Mon grand-père prenait plaisir à faire dessiner des pièces uniques de joaillerie pour sa femme. C’est ce qui m’a certainement inspirée. Pour la petite histoire, j’ai emprunté deux lettres de chacun des prénoms de mes filles, Fleur et Chloé, pour écrire Ofée. Elles m’accompagnent ainsi dans mon travail, jour après jour.

Quel est votre lien avec le bijou ?

Depuis que je crée des bijoux, j’avoue que je porte essentiellement les prototypes des nouvelles collections. En leur donnant vie dans le quotidien, je me donne le temps de les ajuster et de les façonner au plus près de mes envies. Il est essentiel d’accorder le temps nécessaire au processus créatif : ressentir, concevoir, esquisser, recommencer et comprendre enfin…

Quel est le profil de la cliente Ofée ?

Chaque femme est unique, singulière et plurielle à la fois. Par le jeu des différents styles, elle s’exprime jour après jour. En venant chez Ofée, la femme cherche une approche audacieuse et contemporaine de la joaillerie. Mais elle cherche aussi des créations à porter au quotidien, des classiques revisités.

Qu’est ce qui, dans l’histoire de votre marque, vous a rendue le plus fière ?

Être précurseur sur la tendance de la mono boucle d’oreille. Depuis 2013, chez Ofée, nous vendons des boucles d’oreilles à l’unité. À Noël 2014, Le Bon Marché nous a donné l’opportunité de lancer un pop-up store autour de ce concept novateur : le succès a été immédiat. C’était une vraie attente des femmes et une fierté d’avoir su capter et lancer cette tendance.

www.o-fee.com

Articles associés

Recommandé pour vous