Joaillerie

Lovingstone séduit le Bon Marché

Or torsadé, couleurs énergiques, sur-mesure à prix doux, les bijoux Lovingstone ont séduit le Bon Marché qui acceuille la jeune marque parisienne pour la Saint-Valentin
Reading time 1 minutes

Tout est allé relativement vite pour Charlotte Heymann et Celine Alimi. Même si la creation d’une marque est difficile, la naissance en 2013 de Lovingstone fut somme toute plutot aisée: il faut dire que les deux amies partageaient déjà une riche experience au sein des maisons de la Place Vendome. Le concept est merveilleusement simple: la légéreté avant tout. Celle ci se manifeste par le choix des gemmes qui galvanisent la bonne humeur, par le traitement raffiné mais espiègle de l’or (on adore les montures torsadées), par le choix bien senti du serti clos qui évite aux bagues de ressembler à une boule disco. L’ensemble forme une joaillerie de caractère, pleine d’allégresse et de rafraichissante simplicité, le tout au juste prix. Ah, on oublierai presque le principal: Lovingstone est surtout une joaillerie qui revendique sa volonté d’associer les clients à la conception du bijou. Une creole ou une chaine s’habille d’un charm précieux tandis que les bagues aux pierres multicolores se superposent à l’infini. C’est d’ailleurs l’ultime atout qui a enthousiamé le Bon Marché: le celebre grand magasin a ouvert ses portes jusqu’au 17 février aux deux expertes qui dispose d’un pop-up dédié à la Saint-Valentin. L’occasion parfait de créer sa collection particulière.

Articles associés

Recommandé pour vous