Joaillerie

Must have : la "Reflet" de Boucheron

Le premier joaillier de la place Vendôme célèbre avec éclat les soixante-dix ans de sa montre iconique. Un garde-temps aux lignes pures et à la fausse simplicité, qui continue plus que jamais de transcender les âges, les styles et même les genres.
Reading time 1 minutes

Le déclic

La montre “Reflet”, c’est d’abord le manifeste d’une époque : 1947, le modernisme, la naissance de l’art contemporain, la rupture avec tous les conservatismes en vigueur, que ce soit dans la mode, l’architecture ou le design. C’est aussi, avec son formalisme esthétique, tout en lignes et en rondeurs conjuguées, le symbole d’une audace ambivalente, d’un positivisme qui continue de faire sens.

Le mythe

Chaînon manquant entre l’élégance moderne des créations 50s et le charme intemporel des grands classiques, la “Reflet” s’impose surtout comme le miroir de l’âme d’une maison dont elle porte en filigrane tous les codes intimes : les godrons sculptés sont un hommage aux parents drapiers de Frédéric Boucheron. Petit secret : un simple souffle sur la glace du cadran fait apparaître l’hologramme de la place Vendôme.

Le savoir-faire

Il a fallu trois ans pour mettre au point la montre d’origine. Le fermoir invisible, breveté en 1944, permet de changer de bracelet dans la grande tradition Boucheron. En cuir ou tissu, aux couleurs pop ou douces, vous pouvez désormais combiner les soixante-dix bracelets interchangeables de la “Reflet” sur les différents boîtiers en or ou en acier.

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous