Joaillerie

Buccellati fête ses 100 ans avec une collection de bijoux vintage

La maison de joaillerie italienne célèbre son centenaire en proposant une sélection choisie de bijoux anciens au sein de son nouvel écrin parisien. Une prodigieuse leçon d’élégance.
Reading time 2 minutes

À l’origine
Buccellati, c’est la saga d’un savoir-faire d’excep- tion, c’est aussi l’épopée d’une famille qui n’a jamais voulu céder aux sirènes du compromis. Un feu sacré qui s’est transmis de Mario Buccellati, qui fonda la maison en 1919, à son fils Gianmaria, qui fit de la mai- son un empire durant ses 70 ans de carrière. Aujourd’hui, Andrea, auprès de sa sœur Maria Christina et de sa fille Lucrezia, perpétue une dynastie dédiée à l’exaltation des canons esthétiques de la Renaissance. Une maestria distillée au compte-gouttes : seuls 7 000 bijoux sont produits par an.

Le déclic
L’histoire d’amour entre la capitale française et la maison milanaise ne date pas d’hier. Gianmaria Buccellati adorait Paris. Face à des concurrents de poids, il remporta, lors d’une vente à la chandelle, un premier magasin place Vendôme en 1979. Cette affinité sélective perdure désormais avec une nouvelle boutique située près de l’hôtel Costes, au 239, rue Saint-Honoré. Pour faire honneur à cet écrin dont l’inauguration coïncide avec le centenaire de la maison, la famille a lancé la collection “Vintage” comprenant une série de bijoux et de pièces d’argent exceptionnels.

Le savoir-faire
Les nombreux adorateurs de Buccellati se précipiteront pour découvrir ces trésors présentés dans leur boîte d’origine. Le goût personnel de chaque génération brille sur ces objets précieux: on retrouve avec plaisir l’opulence des bijoux conçus par Gianmaria, le style Régence des créations de Mario, l’univers géométrique d’Andrea et, cou- ronnant le tout, ce travail remarquable de la matière, ce goût exquis qui donnent à ces pièces uniques un cachet inimitable. La virtuosité est décidément indémodable.

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous