Joaillerie

Ana de Armas : « j’aime les petits diamants qu’on ne remarque pas à première vue »

Bientôt à l’affiche du prochain James Bond, la « fiancée in waiting » de Ben Affleck s’invite dans l’actualité joaillière en devenant l’ambassadrice du diamant naturel. Un rôle qu’elle prend très au sérieux comme le révèle cette interview exclusive.
Reading time 6 minutes

Mis au défi de la transparence depuis le début du nouveau millénaire – en raison notamment de la sortie, en 2006, du film Blood Diamond – l’industrie minière a réfléchi à l’impact qu’elle pouvait avoir sur le monde. Cette réflexion s’exprime par la mise en place de procédures permettant à la fois de limiter l’impact des activités minières sur la nature, mais aussi d’encourager la croissance économique des pays producteurs. Pour communiquer sur ces changements et pour balayer les idées reçues, les sept grands producteurs miniers - – parmi lesquels figurent le leader anglo-australien Rio Tinto, le vénérable anglo-africain De Beers, ou encore le russe Alrosa – ont mis en place l’organisation Natural Diamond Council.

 

Cette organisation, dont le champ d’action est international, a mis sur pied une campagne qui fait appel à une étoile montante du cinéma. Il s’agit de Ana de Armas que le grand public a découvert en 2017 dans Blade RUnner 2049 où l’actrice cubana-espagnole jouait le rôle d’une petite amie virtuelle, ou plutot, holographique. Depuis, la star montante fait le délice des critiques de cinéma - son rôle d’infirmière dans le film policier A couteaux Tiré lui a valu une nomination au Golden Globe de la meilleure actrice – et des paparazzis qui scrutent avec avidité chacune de ses apparitions avec Ben Affleck, son compagnon depuis quelques mois.

 

Mis en cause par le cinéma, l’industrie du diamant se défend donc en faisant appel précisément à une étoile du septième art. Malin et surtout efficace tant la jeune femme, réputée pour son « charisme aveuglant » et ses prises de parole sans langue de bois – elle a ouvertement critiqué la politique de séparation des familles de l’administration Trump - prend visiblement son rôle au sérieux, ne se contentant pas d’apparaître sur des photos glamour, mais répondant avec aisance à toutes nos questions. Interview.

 

 

Vous incarnez le nouveau visage du diamant naturel dont vous êtes désormais l’ambassadrice mondiale par le biais du Natural Diamond Council qui représente les principaux producteurs de diamants naturels de la planète. Qu’est ce qui a motivé cette collaboration ?

 

C’est une collaboration qui me tenait à cœur : je suis passionnée par la façon dont les grands groupes miniers ont pris à bras le corps les sujets liés à l’éthique, à la durabilité, mais aussi à la croissance économique des pays où sont extraits les diamants. Ils ont vraiment fait évoluer l’industrie. J'ai également apprécié le fait d’apprendre, grâce au Natural Diamond Council, que les femmes des communautés minières étaient très soutenues. D’une manière générale, il faut savoir que les mines offrent de nombreuses ressources et de nombreux emplois aux communautés locales. Ce que font les groupes miniers en ce moment est incroyable !

Comment s’est déroulée cette collaboration et plus précisément la réalisation de cette campagne ?

 

La campagne s’appelle « For Moment like No Other ». Elle a été dirigée par Manu Cossu et photographiée par Camilla Åkrans. J’ai adoré travailler avec eux. Tout le monde était si gentil sur le plateau. Nous avons tourné sur la côte portugaise. J’aime beaucoup la façon dont ils ont montré le diamant : comme des symboles pour tous les petits moments de notre vie avec un être cher : un parent, un ami, un compagnon, mais aussi soi-même !

 

 

Quels sont les principaux messages que vous voudriez mettre en avant en ce qui concerne le diamant naturel ?

 

Le premier message est simple mais profond : pour moi, les diamants naturels représentent l'amour, la joie et la beauté. Ils rappellent des souvenirs heureux que nous transmettons de génération en génération. Les diamants sont à la fois beaux et indestructibles : c’est l’un des cadeaux les plus spectaculaires que la terre puisse nous offrir. Je rajouterai aussi qu’il faut penser aux nombreuses ressources qu’offrent les diamants naturels aux différentes communautés locales, partout où ils sont extraits.

 

Qu’avez-vous appris sur le diamant naturel grâce au Natural Diamond Council ?

 

Ce qui m’a le plus surpris, c’est d’apprendre que les diamants proviennent de nombreuses régions, très différentes : certains proviennent du Canada, d’autres d’Australie, de Sibérie, du Botswana, d’Afrique du Sud, de Tanzanie : je n'en avais aucune idée ! J'ai aussi adoré découvrir les nombreuses significations du diamant à travers les cultures et à travers le temps. J'ai également découvert les très nombreux partenariats initiés par les groupes miniers avec les communautés locales, les projets qui protègent la faune, développent des fermes communautaires ou créent des programmes éducatifs.

 

Comment préférez-vous porter des bijoux en diamant personnellement ? et à quelles occasions ?

 

J'ai la chance d’avoir reçu au cours de ma vie des bijoux qui me rappellent beaucoup de moments précieux. Ils représentent bien plus que de simples objets, ils incarnent des souvenirs que j’aime garder avec moi. Souvent, ce sont de petits diamants que vous ne remarquerez peut-être pas à première vue, mais ils comptent beaucoup à mes yeux. Et puis, ils me rappellent au quotidien la beauté de la vie et le plaisir de l’existence. C’est important

 

Articles associés

Recommandé pour vous