Industry Trends

Ventes records pour Hermès en 2018, tiré par l’Asie

Portées par le succès de sa maroquinerie et par sa croissance toujours plus forte en Chine, les ventes du groupe Hermès frôlent les 6 milliards d’euros en 2018.
Reading time 3 minutes

Le sellier-maroquinier, entré au CAC 40 en juin dernier, a publié un chiffre d'affaires annuel de 5,96 milliards d’euros. Malgré les perturbations de fin d’année liées au mouvement des “Gilets jaunes” en France et les craintes de ralentissement en Chine, Hermès poursuit une solide croissance organique au dernier trimestre de 2018. Les ventes du fabricant des sacs Kelly ou des “carrés” de soie ont atteint 5,97 milliard d’euros, signant une hausse de 7,5% en données publiées. A taux de change constants, la croissance a atteint 10,4%, après une progression de 9,6% au quatrième, identique à celle du trimestre précédent. Fort de cette performance, le groupe dit anticiper une marge opérationnelle proche de 34% en 2018, après un record historique de 34,6% en 2017.

Les analystes apprécient la régularité des performances et la visibilité d'un business modèle axé sur les savoir-faire et le luxe intemporel. Au dernier trimestre, la croissance en France - qui pèse pour environ 14% des ventes du groupe - a été limitée à 4,8%, tandis qu'elle a atteint 8,5% dans le reste de l’Europe. La croissance a même accéléré en Asie Hors Japon, à 13,1% après une hausse de 11,7% sur neuf mois. En outre, les premiers résultats de son site de e-commerce lancé en Chine au quatrième trimestre ont été jugé "très prometteurs" par les dirigeants du groupe. D'autres plates-formes pourraient ainsi ouvrir en Asie.

Les vêtements et accessoires ont signé la meilleure performance de toutes les divisions avec une hausse de 11,7% tandis que la maroquinerie, division phare d'Hermès, a maintenu la cadence en fin d'année, en hausse de 9,8% après une progression de 9,2% sur neuf mois. A l'inverse, la soie et textile, très ralentie, a fini l'année en hausse de seulement 3,2%. Le groupe, dont l'offre de sacs demeure inférieure à la demande, continue d'accroître ses capacités de production en France avec l'ouverture d'une 17e maroquinerie prévue pour 2021. Hermès, qui emploie plus de 13.700 personnes dans le monde dont 8.500 en France, fabrique la totalité de ses produits en cuir dans l'Hexagone.

 

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous