Industry Trends

Borbonese, ou la renaissance italienne en plein Paris

Après un long silence, la maison italienne Borbonese 1910 fait un retour remarqué, avec notamment une présentation à Milan, un diner chez Lucas Carton, et une boutique aujourd'hui incontournable rue Boissy d’Anglas à Paris.
Reading time 1 minutes

Borbonese a vu le jour à Turin en 1910 et a connu la gloire - du moins locale -  dans les années 80, notamment grâce à son cuir signature, l'Occhio di Pernice (« L’Œil de Perdrix ») qui rendait les sacs reconnaissables. L'actrice romaine Monica Vitti, d’abord cliente à titre personnel, en fut l’ambassadrice. Des maisons aussi prestigieuses que Saint Laurent, Fendi ou Valentino faisaient appel au talent de Borbonese pour la réalisation d’accessoires ou de bijoux.

Pour relancer la marque, l'idée est de donner un second souffle à l'esprit qui régnait dans les années 1980 à Milan, l’âge d'or de cette ville, et donc aussi de la marque. La société, qui appartient aujourd'hui à la famille italienne Mambrini, est dirigée par Alessandro Pescara depuis avril dernier. Celui-ci sait s’entourer puisqu’il vient d’engager Candela Pelizza, puissante influenceuse italienne comme directrice numérique. La production des collections est assurée depuis Bologne. Une boutique de 100 mètres carrés où sacs, prêt-à-porter et autres accessoires nous font les yeux doux,  est à retrouver au 32, rue Boissy d’Anglas.

Articles associés

Recommandé pour vous