International Watch Review

Nouveau look pour la boutique Bucherer de Genève

Après trois ans de travaux, l’imposant immeuble qui abrite la boutique Bucherer à Genève vient d’être dévoilé. Un espace associant modernité et raffinement.
Reading time 3 minutes

À quelques pas du lac et du pont du Mont-Blanc se dresse l’immeuble de Bucherer. Construit entre 1832 et 1835 par l’architecte Adolphe Reverdin, il se distingue par une élégante architecture. Façades néoclassiques blanches, rez-de-chaussée rythmé par des arcs en plein cintre, colonnes ioniques embrassant les premier et deuxième étages, et colonnes corinthiennes surmontées d’un fronton faîtier entre les troisième et quatrième. Un mélange de styles qui témoigne de l’anticomanie du début du XIXe siècle.

/

L’immeuble de Bucherer, à Genève, datant du XIXe siècle. Rez-de-chaussée et premier étage sont dédiés à la haute horlogerie, le deuxième abrite la joaillerie.

En 1968, c’est au rez-de-chaussée de cet immeuble que Bucherer installe ses vitrines de montres, dans les locaux de Philippe Beguin. Au cours des années, il reprend successivement le premier étage puis l’espace du restaurant, occupant alors l’ensemble de l’édifice qu’il rachètera en 1997.

Aujourd’hui, les 700 m2 de surface, répartis entre espaces de vente et salons privés, témoignent de leur modernité à travers un mobilier aux lignes épurées et une palette de couleurs douces.

Les matériaux naturels comme le bois de même que les textiles délicats contribuent à créer une atmosphère chaleureuse et chic. Le rez-dechaussée accueille la vaste boutique Rolex, ainsi qu’un luxueux espace consacré à la haute horlogerie. Le premier étage abrite les garde-temps de plus de vingt marques horlogères, tandis que le deuxième est dédié à la joaillerie. Un univers cher à Bucherer, qui propose notamment ses propres collections et des créations sur-mesure. À l’honneur, diamants et pierres de couleur. C’est là également que sont présentées les plus belles pièces de haute joaillerie de la maison suisse.

Le troisième étage accueille, quant à lui, les ateliers d’horlogerie et de bijouterie ainsi qu’un service après-vente. C’est dans cet atelier d’horlogerie, conçu à l’image de celui de Lucerne – ville d’origine de Bucherer –, que s’effectuent toutes les opérations, depuis le nettoyage jusqu’à la réparation des montres à complication, y compris celles signées Rolex.

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous