International Watch Review

Louis Pion : recycler, c’est gagner !

Dans un contexte d’enjeux durables, de consommation raisonnée et d’une mode plus responsable, Louis Pion a voulu trouver une solution écoresponsable s’adaptant au secteur horloger.
Reading time 3 minutes

L’idée est née de recycler des montres et de créer un nouveau cycle de vie pour les matériaux constituants une montre.

Avec l’aide de l’organisme Eco-Tempo, la première filière à collecter et recycler les montres et bijoux usagés, neufs ou partiellement endommagés, quelle qu’en soit la marque, Louis Pion propose à ses clients de donner une nouvelle vie à leurs montres.

Chaque boutique Louis Pion dispose d’une urne destinée à accueillir toutes les montres usagées (en état de marche ou non, neuves ou d’occasion, abimées ou en bon état) qui seront ensuite recyclées. En 2018, Louis Pion a ainsi collecté 330 kg de montres.

Pour sensibiliser et gratifier le consommateur, Louis Pion a décidé de mettre en avant ce service deux fois par an, en avril et en septembre, avec une opération spéciale « Recycler c’est Gagner ». Du 08 avril au 01 mai 2019, l’ensemble des magasins Louis Pion proposera un bon d’achat aux contributeurs venant déposer une montre usagée. Ils recevront ainsi une remise immédiate de 15% pour l’achat d’une nouvelle pièce.

Collecter, démanteler, trier, recycler… Il faut savoir que plus de 80% du poids d’une montre peut être recyclé. Il y a la pile bien sûr mais aussi le boitier, le mouvement et tous les composants (métal, verre, cuir, plastique…) que cela représente.

Tout d’abord, tous les éléments dorés, argentés ou rose gold sont séparés et prélevés. Ils peuvent provenir du boitier de la montre, du bracelet en métal, du fond de boite mais aussi du mouvement (la partie technique de la montre qui permet de mettre en action des aiguilles). Ces éléments sont soit en acier, en laiton, en alliage ou en métaux précieux tels que de l’or ou du cuivre. Chaque type de matériau collecté est identifié, trié puis dirigé vers des filières spécialisées qui pourront les fondre et les réutiliser dans des circuits de production d’objets neufs. La pile quant à elle est prélevée et redirigée vers les éco-organismes spécialisés dans la gestion des piles et accumulateurs.

Le verre ainsi que les bracelets en cuir sont également triés et isolés. Ces deux éléments seront traités comme des déchets ménagers et soumis à dégradation naturelle.

Cette opération s’inscrit dans la politique RSE intégrée par Louis Pion et dans laquelle différentes actions viennent prendre place.

Articles associés

Recommandé pour vous