Horlogerie

Richard Mille révolutionne (encore) l'horlogerie

by Hervé Dewintre
18.04.2017
À mi-chemin entre l’artisanat le plus subtil et la recherche expérimentale, l’horloger magicien poursuit sans relâche sa quête de l’exceptionnel.

Texte par Hervé Dewintre

img24.jpg

Montre “RM 07-01 Ladies” en carbone TPT, 45,66 × 31,40 × 11,85 mm, disponible en céramique brune ou blanche, en or rouge ou blanc, serti ou non. Calibre CRMA2, mouvement squeletté à remontage automatique avec heures, minutes et rotor à géométrie variable, réserve de marche d’environ 50 heures, Richard Mille. www.richardmille.com

La  genèse 

On reste toujours stupéfait de constater la vitesse et l’aisance avec lesquelles Richard Mille a complètement changé le visage de l’horlogerie contemporaine depuis la présentation de son premier modèle en 2001.

Le mythe

On ne présente plus la “RM 07-01”, avec  les lignes sensuelles de son boîtier tonneau et son calibre squeletté d’anthologie, qui prouvent depuis 2014 que l’élégance s’accorde volontiers aux complexités mécaniques les plus intransigeantes.

Le savoir-faire


Céramique, titane, or rouge, graphène : les montres Richard Mille expriment souvent leur sophistication par les matériaux (aux noms parfois mystérieux) qui les composent. Ce modèle ne fait pas exception avec son boîtier en carbone TPT (habituellement utilisé pour les carrosseries) dont on adore les reliefs mats.

Partager l’article

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous