Horlogerie

600 heures de recherche pour cette Royal Oak

by Bertrand Waldbillig
21.03.2017
Il y a deux ans, Audemars Piguet présentait la nouvelle version de sa "Royal Oak Quantième Perpétuel" avec un boîtier de 41 mm de diamètre. D’abord déclinée en acier, or rose et or jaune, la gamme s’étoffe cette année avec un modèle entièrement vêtu de céramique noire. Une montre d’exception qui joue les ténébreuses pour mieux envoûter.
img39.jpg

Le boîtier en céramique noire conserve les dimensions des modèles en acier et or, avec un diamètre de 41 mm. Pour la première fois chez Audemars Piguet, le bracelet est taillé dans le même matériau. En tout, 600 heures de recherche ont été nécessaires au développement de la montre.

Si l’alternance des finitions polies et satinées est semblable à celle du modèle acier, le travail – entièrement manuel – est beaucoup plus long sur de la céramique : environ cinq fois plus de temps, dont 30 heures uniquement pour le bracelet.

Bien plus dure que l’acier, la céramique cumule les atouts : inrayable, hypoallergénique et plus chaude au toucher. Audemars Piguet maîtrise ce matériau depuis longtemps, notamment pour la lunette de la "Royal Oak Offshore".

Le cadran reprend le traditionnel motif tapisserie, présent sur la "Royal Oak" depuis son lancement en 1972. Sa couleur ardoise, quant à elle, accentue ici les contrastes avec les compteurs noirs des jours, date, mois et phases de lune. La semaine est indiquée sur le rehaut (pièce qui se place à la jonction du cadran et du verre de la montre, ndlr).

Inauguré en 2014, le calibre 5134 s’inspire largement de son prédécesseur, le 2120. Il est surtout plus grand, afin de s’adapter aux boîtiers de 41 mm (contre 39 mm auparavant) introduits eux aussi il y a trois ans. 

Le mouvement est composé de 374 pièces – soit 50 % de plus que le mouvement automatique de base ; il bat à la fréquence de 19 800 alternances par heure et sa réserve de marche est d’environ 40 heures. 

le 2120. Il est surtout plus grand, afin de s’adapter aux boîtiers de 41 mm (contre 39 mm auparavant) introduits eux aussi il y a trois ans.

Le mouvement est composé de
374 pièces – soit 50 % de plus que le mouvement automatique de base ; il bat à la fréquence de 19 800 alternances par heure et sa réserve de marche est d’environ 40 heures.

Le quantième perpétuel est l’une des complications les plus appréciées. Peut- être parce qu’il nous rappelle que toutes les mesures temporelles dépendent de l’astronomie et des cycles naturels. 

La manufacture du Brassus n’est pas novice en la matière : en 1955, elle présentait la première montre à quantième perpétuel avec indication des années bissextiles et, en 1978, le premier quantième perpétuel automatique extra-plat. 

img58.jpg
"Royal Oak Perpetual Calendar", Audemars Piguet. Prix : 92 600 €. www.audemarspiguet.com.

Partager l’article

Tags

Articles associés

Recommandé pour vous