International Watch Review

La nouvelle création d'émail plique-à-jour de Jaquet Droz

La Petite Heure Minute prête une nouvelle fois le théâtre de son heure décentrée aux Ateliers d’Art. Sur son cadran se déploie un émail plique-à-jour représentant deux variations de colibri éditées à seulement huit pièces chacune.
Reading time 3 minutes

Il y a tout juste un an, en 2018, les Ateliers d’Art Jaquet Droz faisaient une nouvelle démonstration de leur créativité. En ramenant au présent la technique millénaire de l’émail plique-à-jour, ils donnaient vie à des réalisations horlogères évoquant le temps des cathédrales.

Les fondations de l’émail plique-à-jour ont été posées il y a 1500 ans. Il s’agit de créer une composition en émail réalisée non pas d’une seule pièce mais de multiples parcelles accolées, séparées d’un fil d’or. Cette technique, qui n’est pas sans rappeler celle des vitraux, exige une rare dextérité lors de la cuisson des émaux, chaque passage au four pouvant irrémédiablement remettre en cause la couleur mais aussi l’intégrité des sections émaillées. Au final, l’émail plique-à-jour (smalta clara en latin) permet de créer des décors cloisonnés aux infinies variations chromatiques et littéralement baignés de lumière. L’application horlogère de cette exigeante technique permet à Jaquet Droz de concevoir des garde-temps totalement dépourvus de fond, éclairant le mouvement d’une lumière douce et radieuse.

/

La Petite Heure Minute « Smalta Clara Colibri » utilise le plus petit mouvement Jaquet Droz, issu de la Charming Bird. La taille extrêmement réduite de ce calibre permet de bénéficier d’un espace maximal de cadran, propre à déployer l’émail plique-à-jour sur la plus grande surface possible.

Offrant un spectacle des plus extraordinaires grâce à son plumage éclatant qui a la particularité de changer de couleur selon son orientation et de l’illumination, le colibri, que l’on retrouve dans la prestigieuse Tropical Bird Repeater, occupe la place centrale de cette composition. Deux oiseaux colorés ont été créés par les Ateliers d’Art Jaquet Droz pour lui donner vie. Dans le premier, des tons rose et bleu clair viennent en écho d’un cadran en nacre, au sein d’un boitier en or rouge serti de 100 diamants (0,89 carat). Dans le second, le colibri se pare de plumes vertes et turquoise sur un fond aux nuances de bleu. Le cadran en nacre, survolé de deux aiguilles en acier bleui, prend place au sein d’un boitier en or gris lui aussi serti de 100 diamants. Chaque modèle possède une masse oscillante en or ou platine gravée à la main et reprenant le motif du colibri. Les deux modèles, strictement limités à huit exemplaires chacun, sont portés par des bracelets en satin assortis aux tons dominants de chacune des créations. Traversées de lumière, elles rayonnent d’une lueur douce et diffuse illustrant la rareté et l’exclusivité des créations Jaquet Droz.

 

«Some watches tell time. Some tell a story»

Articles associés

Recommandé pour vous